Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 11:01
Nkongsamba : Journée Nationale de l’Education Physique, « Un Esprit Sain dans Un Corps sain »

En dehors des ratés du délégué NDENGUE ETOUBE Napoléon, la journée est une expérience gravée

Lancée à Douala le 30 mai 2014 par le Ministre des sports et de l’éducation physique Adoum Garoua, c’est la place des fêtes de Nkongsamba qui a servi de cadre le 2 juin 2014 pour l’avant dernière station de la célébration de la première édition de la journée nationale de l’éducation physique dans le Moungo. Placée sous le haut patronage du premier ministre et présidée à Nkongsamba par le préfet du Moungo Hona Thomas, c’est sous le thème « L’éducation physique, un monde de vie à s’approprier pour la marche vers l’émergence du Cameroun » que les festivités se sont déroulées.

Ouvert à 6 heures par une marche sportive, dans les principales artères des trois arrondissements de la ville de Nkongsamba, c’est par un service cultuel œcuménique que les activités se sont poursuivis. Avant l’instant de prière, le Préfet Hona Thomas, dans son mot de circonstance, a invité et encouragé les uns et les autres à faire de la pratique de l’éducation physique une activité régulière, avant de remercier les populations venues nombreuses pour avoir répondu à l’appel. Aussi, il profitera de ce moment pour attirer leur attention sur la situation d’insécurité provoquée par la secte Boko Haram et au comportement à afficher pour aider les pouvoirs publics à venir à bout de ce groupe. C’est sous le même ton que les hommes de dieu venus de toutes les obédiences, ont prié Dieu à travers les textes bibliques et coraniques, à accorder des grâces à notre pays et la force au président de la république et à l’ensemble des responsables pour juguler le phénomène et faire perdurer la paix au Cameroun. C’est dans une union de prières que les participants à ce premier rendez-vous se sont séparés pour se retrouver dans l’après-midi dans la salle des actes de la Communauté urbaine pour une table ronde sur le thème de la journée, moment pendant lequel les panélistes tels M Fofié parlera de la différence entre éducation physique et le sport, pendant que Mme Tchoupo insistera sur la pratique de l’éducation physique chez la fille et les garçons… Mpele Mitterand s’appesantira sur la relation entre éducation physique et émergence, avant que le Dr Kollo Basile n’intervienne sur les avantages et inconvénients de la pratique de l’éducation physique ; tout ceci sous la coordination de Minyem Simon Emmanuel.

Si au cours de cet échange riche en enseignements, on peut retenir que le sport recherche la performance alors que l’éducation physique n’est qu’une activité motrice qu’exerce un individu pour s’épanouir, sa pratique doit être régulée et régulière, car pour la femme enceinte par exemple, sa pratique permet de diminuer le risque de cancer et favorise la venue d’un bébé en bonne santé, toutefois, il faut respecter le seuil de récupération. Et c’est ce qui a motivé le discours du Ministre Adoum Garoua lors du lancement. Il estimé que : « l’éducation physique permet d’avoir une population en bonne santé » et sa pratique permettra que les Camerounais ne soient pas comptés parmi les 64 millions de personnes qui doivent mourir d’ici 2015 selon l’organisation mondial de la santé (OMS) du fait de leur immobilisme et de l’inaction. Sur cette tranche de la population (potentielle victime). 41 millions mourront par suite d’une maladie provenant des facteurs de risque liés aux maladies cardio vasculaires, le tabagisme ou le stress. Il faut noter que l’obésité reste la plus citée, et quand on sait que le Cameroun occupe le 3e rang en Afrique des pays où l’obésité sévit, on est tenté de penser qu’une hécatombe est inévitable si des actions de cette nature ne sont pas récurrentes. Vivement que les décideurs pensent à introduire la pratique de l’éducation physique comme un acte citoyen afin d’éviter que ce fléau n’emporte tous les Camerounais d’ici peu.

Parmi les couacs observés lors de cette journée, la distribution sélective des maillots et diplômes de participation par le délégué Napoléon NDENGUE ETOUBE du Ministère des sports et de l'éducation physique et la conférence avec une salle presque vide à la communauté urbaine de Nkongsamba.

Sylvain Timamo +237, 99451920/78894092

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens