Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 18:13
Session des comptes de la commune de Manjo : six délibérations importantes à l’ordre du jour

La ville de Manjo a connu un événement particulier il y a juste quelques semaines, réunis en session ordinaire, les conseillers municipaux autour du maire Charles EBAKO et du Sous-préfet Oumarou Zouldey ont procédé à l’examen des comptes de l’année antérieure.

Le budget de la commune de Manjo, voté antérieurement avait été équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 360 986 110 FCFA. Ajoutés à l’excédent de recettes sur les dépenses et les crédits transférés dans le budget d’une valeur de 129 309 804 FCFA, il se chiffre au 31 décembre à 559 529 534 FCFA. Soit une augmentation de 198 543 424 FCFA en valeur absolue et à 55 % en valeur relative. Les recettes recouvrées au 31 décembre 2013 s’élèvent à 328 028 357 en valeur absolue et 58,62 % en valeur relative. Les dépenses réalisées jusqu’au 31 janvier 2014 sont d’une valeur de 223 961 267 FCFA en valeur absolue et à 40,02 % en valeur relative.

L’excédent des recettes su les dépenses s’élèvent à 104 067 090 F CFA en valeur absolue et à 31,72 % en valeur relative. Une somme qui a poussé le conseiller municipal Akoula, haut cadre de l’administration a poser de nombreuses questions.

Le Secrétaire Général de la Commune de Manjo, M. KAN JOUSE dans la présentation détaillée du compte administratif 2013 a été explicite selon l’ordre suivant :

  • LES RECETTES QUI SE DISTINGUENT EN DEUX GROUPES
  1. Les recettes de fonctionnement reçues (151 802 962 FCFA) ; elles sont issues :
  • Des réserves affectées pour le fonctionnement de 1 902 429 FCFA ;
  • Les recettes fiscales de 27 040 626 FCFA ;
  • Les centimes additionnels communaux de 83 273 025 FCFA ;
  • Des taxes de développement local de 3 912 085 FCFA ;
  • Des produits des taxes communales de 12 372 197 FCFA ;
  • Des produits de l’exploitation des domaines et des services de 1 687 000 FCFA ;
  • Des transferts reçus de 20 415 600 FCFA ;
  • Et des reprises sur amortissement de 1 200 000 FCFA.
  1. Les recettes d’investissement et équipement (176 225 395 FCFA) ; elles sont issues de :
  • Des autres contributions pour investissement de 108 894 204 FCFA
  • Des réserves affectées pour investissement de 67 331 191 FCFA

Les recettes propres de la Commune s’élèvent à 131 387 362 FCFA

  • LES DÉPENSES

Elles sont évaluées à 223 961 267 FCFA et constituées des dépenses de fonctionnement et celles d’investissement et d’équipement.

  1. Les dépenses de fonctionnement : elles s’élèvent à 97 065 619 FCFA en valeur absolue et à 43,34 % en valeur relative. Celles-ci ont servi pour :
  • Les biens et les services consommés de 16 283 383 FCFA ;
  • Transports consommés de 5 208 500 FCFA ;
  • Autres services consommés de 11 670 723 FCFA ;
  • Frais du personnel de 45 946 696 FCFA
  • Impôts et taxes de 25 000 FCFA
  • Subventions versées de 4 084 000 FCFA
  • Transferts versés de 1 440 661 FCFA
  • Autres charges et pertes diverses de 12 856 656 FCFA
  1. Les dépenses d’équipement et investissement : elles s’élèvent à 126 895 648 FCFA en valeur absolue et 56,65% en valeur relative. Elles sont utilisées pour :
  • Le remboursement des emprunts LMT de 25 830 165 FCFA
  • L’acquisition des autres immobilisations corporelles de 82 141 983 FCFA
  • Des agencements et aménagements de 8 062 000 FCFA
  • Et des matières et mobiliers de 10 861 500 FCFA.

Pourles analystes, le taux de réalisation du plan de campane de l’exercice 20132 demeure très insignifiant, soit 06,20% par rapport à a prévision. L’exécutif actuel doit faire extrêmement des efforts dans l’optique de la réalisation des projets inscrits dans le plan de campagne et respecter l’esprit du budget programme.

Après l a lecture des rapports en commission et les débats, les conseillers municipaux ont adopté le compte du maire, du receveur municipal et du comptable matière et sur les six délibérations proposées, cinq sont adopté en dehors de celle autorisant le maire EBAKO Charles à transformer les toilettes publiques de la gare routière de Manjo en boutique commerciale. Il a aussi été fait critique sur la qualité des certains chantiers exécutés par le maire sortant AKOUE Bonaventure. Le Sous-préfet Oumarou Zouldey qui représentait la tutelle administrative a encouragé les élites à venir investir à Manjo, en montant des unités de production, en participant activement aux campagnes d’hygiène et salubrité, en développant le tourisme et le sport comme c’est le cas avec Manewang Football Club du journaliste EBOA ELAME Mikado, candidat sérieux à la présidence de la Fécafoot.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens