Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 10:14
Photo :Foumane Pierre, Timamo Sylvain, Ndoumbè Roger
Photo :Foumane Pierre, Timamo Sylvain, Ndoumbè Roger

Ouvert le 16 mai 2015 par le Préfet du Moungo, le Salon International de l’Entreprenariat de Nkongsamba a fermé ses portes le lundi 25 mai 2015 à 21h par une comédie musicale présentée par les étudiants de l’Institut des Beaux-Arts de l’Université de Douala à Nkongsamba.

La cérémonie de clôture a été présidée par Monsieur MUNA NJI Charles, 2e Adjoint préfectoral du département du Moungo, qu’assistait Monsieur Foumane Pierre, Adjoint d’Arrondissement de Nkongsamba 1er dans la grande salle « Le Cercle Municipal » de la ville des montagnes. Le rituel de clôture a été prononcé à 21 heures, après deux activités qui ont eu lieu ce jour-là : le concours d’Arts-plastiques et Artisanat ainsi qu’une comédie musicale présentée par les étudiants de l’Institut des Beaux-Arts de l’Université de Douala à Nkongsamba, eux précédés par le célèbre artiste Pierre Baréko.

Les objectifs du salon

Dans son discours de circonstance, le promoteur du Salon International de entrepreneuriat de Nkongsamba, Monsieur Sylvain Timamo Tedjom a rappelé les raisons et les objectifs du Salon. En effet, selon ce dernier, tout part d’un constat : « Ayant constaté qu’après la fermeture de la gare ferroviaire de Nkongsamba, la ville connaissait un exode rural à grande échelle et que certaines entreprises qui servaient de pôle de développement fermaient ; les cours du café sur le marché international et la crise économique sévissant, les emplois se faisant de plus en plus rares. En plus, ceux des ressortissants de la ville qui s’aventuraient dans les grandes métropoles ne brillaient pas par une certaine prospérité. Nous avons décidé d’organiser ce Salon pour interpeller les entreprises restées sur place ainsi que les autorités administratives et municipales sur la nécessité de créer un environnement propice à un nouveau départ économique de la ville de Nkongsamba qui ne manque pas d’atouts... »

Il a d’ailleurs saisi l’occasion pour remercier les membres du gouvernement qui lui accordent le parrainage institutionnel ou l’appui technique, bien que ça ne se limite qu’à cela : le Ministre de l’Enseignement Supérieur, le Ministre du Tourisme et des Loisirs, le Ministre du Commerce, le Ministre des Transports, le Ministre des Sports et de l’Éducation Civique. Quant à d’autres ministères qui devraient être impliqués au premier plan à l’instar du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’économie sociale et de l’Artisanat, le ministère de la culture ou de la communication, ils ont la tête enfoncée dans le sable comme l’autruche du désert. Allez donc chercher à comprendre pourquoi.

Toutefois, c’est l’occasion de tirer un grand coup de chapeau au Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba, le Dr KOLLO Basile, au Sénateur EBONGUE NGOH Jean-Jules ainsi qu’au Député EPOUBE MINONO Lydienne qui n’ont pas hésité à soutenir l’évènement.

Les activités

Pendant 10 jours, plusieurs exposants ont animé le salon ; chaque participant faisant l’effort de profiter au maximum de cette opportunité pour plus de visibilité. Les exposants se recrutaient dans plusieurs secteurs d’activités : les services, l’agriculture et l’agro-industrie. Il y a cependant lieu de regretter l’absence de ces sociétés, et particulièrement brassicoles qui devraient donner un holà à ce Salon, dans la mesure où l’on connaît leur capacité à attirer la foule avec des prix promotionnels.

Plusieurs activités ont meublé ce Salon : le défilé de modes, les conférences-débats, le concert de musique par les artistes-musiciens originaires du département, l’élection de la Miss Nkongsamba 2015, le concours du meilleur projet d'entreprise et le concours des Arts-plastiques et Artisanat qui s’avèrent être à la fois une opportunité pour les étudiants de l’Institut des Beaux-Arts de l’Université de Douala à Nkongsamba, l’ESSET et l’ISMAM de la Nlonako Valley Authority.

Des stands ont particulièrement attiré l’attention du public, à savoir, celui de l’aiguilleur de la NDV Solutions dont la particularité était de proposer les matériels pour limer les machettes, houes, ciseaux, taille-ongles; et d’autres pour tailler les verres et les carreaux, tout en leur donnant une forme artisanale, celui de l’Association des Paysans et agriculteurs du Moungo (APAM) avec sa bibliothèque numérique et son journal « le Jeune agriculteur » , celui des artistes de l’IBA. Nous avons d’ailleurs saisi l’occasion pour faire une vidéo sur ce stand que nos lecteurs pourront visionner sur la page Youtube de lesvisagesdafrique.

Les retombées

Si pour nous, la tenue du SIEN 2015 a été l’occasion de nous gaver de maïs braisés véritablement bio (et non les OGM que les gens mangent en Europe par nostalgie) à 75 ou 50 FCFA, ce qui est vendu à Douala ou Yaoundé et ailleurs à 150FCFA, il y a lieu de préciser que Nkongsamba FM qui est aussi une radio captée sur la toile a mis les petits plats dans les grands, grâce à un partenariat spécial avec les organisateurs. Mettant en évidence la couverture de toutes les activités, les tranches d’antenne réservées au SIEN. Zavier Raoul Elong, un des journalistes de cette radio, était d’ailleurs au four et au moulin. L’hôtel MBIFANO, un grand hôtel de la cité des montagnes a logé plusieurs participants du SIEN, servi de cadre à la table ronde sur «la production et la diffusion de l’information » soutenu par les usiniers à café du Moungo.

Lors de la cérémonie de clôture, occasion a aussi été donnée à ceux qui n’étaient pas là au début, d’apprécier les talents de l’artiste-musicien Pierre Baréko, un vieux de la vieille qui a eu l’insigne honneur d’être accompagné par la Miss Nkongsamba 2015 et ses 2 dauphines.

S’agissant de Miss Nkongsamba 2015, elle bénéficiera pendant un an, de voyage gratuit Nkongsamba-Douala-Nkongsamba ; d’un voyage Douala-Yaoundé-Douala par CAMAIR-CO ; de 3 tenues à lui offertes par Madame le Député EPOUBE MINONO Lydienne ainsi que les 2 dauphines, etc... Plusieurs contrats sont à confirmer.

Pour la compétition des Arts plastiques et Artisanat, l’on peut dire que le SIEN et la ville de Nkongsamba en général, tirent déjà les fruits de l’Institut des Beaux-Arts de l’Université de Douala, et réciproquement, le SIEN offre une opportunité d’émulation aux étudiants qui, indubitablement seront plus nombreux aux éditions à venir ; même si l’Université de Douala préfère ne s’en tenir qu’au parrainage du Ministre de l’Enseignement Supérieur alors qu’elle pouvait elle aussi soutenir l’œuvre comme le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba.

Puisse les ministres de la République apporter plus que le parrainage technique à la 9ème édition prévue l’an prochain, du 18 au 30 mai 2016; ainsi que les PME-PMI de Nkongsamba et d’ailleurs afin que les transporteurs, les stations service, les restaurants, les prestataires de service et les hôteliers ressentent plus l’impact.

Léonard Fandja/Cp - Contact rédaction Score2000.info : +237 699451920/ 663 956 404/233 491921

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens