Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 16:44
Budget 2016 de la Communauté Urbaine de Nkongsamba : Accroître les recettes et appuyer l’auto-emploi des jeunes

C’est le 11 décembre dernier devant la tutelle administrative incarnée par le Préfet du Moungo, Monsieur HONA Thomas que le Dr Kollo Basile, Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba et les grands conseillers ont procédé à l’examen et au vote du Budget 2016. Une séance de près d’une heure dans la canicule du début d’après-midi.

Ce budget est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 729 271 448 FCFA (sept cent vingt neuf millions deux cent soixante onze mille quatre cent quarante huit francs). La nouveauté dans ce budget est l’adoption de la grille des salaires et autres avantages attribués aux délégués du Gouvernement et leurs adjoints.

LES RECETTES

Les recettes de fonctionnement du projet de budget 2016 s’élèvent à 682 790 162 FCFA en valeur absolue, soit 94,99% en valeur relative. Elles connaissent une augmentation de 35 668 647 FCFA et trouvent selon M. DJOUAMADJI Joseph leur fondement dans le ferme engagement de l’exécutif à renforcer avec l’appui des services fiscaux de l’Etat le recouvrement effectif des recettes de la Communauté Urbaine de Nkongsamba partout où elles se trouvent. Les recettes d’investissement sont de 46 481 286 (quarante six millions quatre cent quatre vingt mille deux cent quatre vingt et un francs), soit 6,37% en valeur relative.

LES DEPENSES

Les dépenses de fonctionnement se chiffrent à FCFA 433 771 448 (quatre cent trois millions sept cent soixante onze mille quatre cent quarante huit francs CFA) et représentent 59,48% de la masse budgétaire. Elles connaissent une augmentation de FCFA 21 659 432 en valeur absolue par rapport à l’exercice précédent. Cette hausse est justifiée par le réaménagement de certains immeubles communaux à l’instar de l’immeuble siège de la Communauté Urbaine. Par ailleurs, dans le sillage du Forum pour le développement de Nkongsamba, il est prévu d’organiser durant l’année 2016, des cadres d’échanges au nombre desquels des colloques et forum susceptibles de booster le développement de la cité montagnarde par la mise en œuvre du PDU et des POS de la ville de Nkongsamba. Quant aux charges du personnel ; elles s’élèvent à 145 661 448 francs et représentent 32,58% des charges de fonctionnement.

Les dépensent d’investissement représentant dans le budget un montant de FCFA 295 500 000 (deux cent quatre vingt quinze millions cinq cent mille) francs en valeur absolue, soit 40,51% en valeur relative de l’enveloppe globale. Elles connaissent une augmentation de 14 009 215 francs en valeur relative et 4,74% en valeur relative

Les grands conseillers issus des trois communes d’arrondissement ont une fois de plus fait état du non paiement des arriérés de la dotation générale de la décentralisation, et sur cette question, une délibération sollicitant un prêt du FEICOM de 45 millions a été prise en comte. Les débats ont également porté sur une réserve de 10% de la facture globale de Hysacam pour l’enlèvement des ordures dans la ville de Nkongsamba. Une facture qui est désormais évaluée à plus de 150 millions le mois, selon des informations glanées auprès de l’exécutif communautaire. Dans ce budget adopté par 14 voix sur 15, la Communauté Urbaine de Nkongsamba a une fois de plus prévue 3 000 000 FCFA pour l’organisation de l’Ascension du Mont Manengouba et 3 000 0000 FCFA pour la vulgarisation du PDU à travers le Forum de Développement de Nkongsamba (FDD) précédé des colloques et rencontres stratégiques.

D’après le Secrétaire général, M. WANGUE Georges Liberté, une bonne partie du plan de campagne de l’année dernière est une fois de plus à l’ordre du jour. Pour l’exercice 2016, il est prévu un appui substantiel à vingt (20) jeunes à concurrence de 400 000 francs chacun dans le cadre des micros projets des jeunes. Il est aussi prioritairement envisagé l’aménagement des bureaux des délégués du Gouvernement adjoints… pourvu que la nomination des hommes et femmes compétents à ces postes suive car depuis 2009, certains de ces bureaux sont fermés faute d’occupant qui attendent le décrêt présidentiel.

Prenant la parole pour son intervention, le Préfet HONA Thomas a invité les grands conseillers à travailler utile, à utiliser leur relation, leur réseau personnel pour attirer les investissements à Nkongsamba. Ils doivent éviter de faire du bruit pour rien. Poursuivant son propos, il a ajouté que les hommes passent, mais les institutions restent et il serait favorable pour ces derniers d’écrire leur noms dans les annales de Nkongsamba… Il faudrait avancer parce que celui qui n’avance pas recule.

Joachim Ngomse - Contact Rédaction : +237 663 956 404

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens