Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 13:13

Le Recteur de l’Université de Douala, le Pr ETOA François xavier a effectué le 12 janvier 2016 une visite de travail à l’IBA de Nkongsamba, Il était accompagné de son staff et des autorités administratives, municipales et traditionnelles du département du Moungo. Toutes ces fortes personnalités ont été impressionnées par les intermèdes ponctués de ballet, chants, chorale et poèmes des étudiants.

Plusieurs discours ont ponctué la cérémonie dans son site provisoire de l’ENIEG de Nkongsamba à partir de 11 heures et 40 minutes. Dans celui du représentant des étudiants complété par la Directrice Dr Annette ANGOUA NGUEA, l’on a apprécié les changements depuis la création de l’institut, avec l’arrivée progressive des enseignants qualifiés. Dans le lot de doléances, le Recteur a entendu parler du besoin en bâtiment pour les cours, de l’équipement de la bibliothèque, du matériel de pointe pour la conservation des objets en patrimoine, cinématographie et musicologie. Toutes ces mesures selon les intervenants contribueront à atteindre l’émergence tant souhaité par les pouvoirs publics. Dans cette lancée, le Préfet HONA Thomas a pris la parole pour apprécier la bonne collaboration des responsables de l’IBA et des autorités administratives départementales. Il a également fait étalage des aspirations des populations de Nkongsamba en général et des élites en particulier, celui de voir des filières importantes de l’université de Douala transférées à Nkongsamba, ceci pour faciliter la déconcentration de cette université. Nkongsamba sur le flanc du Mont Manengouba avec son climat offrant un cadre propice pour des étudiants biens formés.

Puisque cette visite de travail du Recteur était couplée de l’accueil de nouveaux étudiants qui porte l’effectif à 565, l’on a également écouté la leçon inaugurale de Dr MBOME Alexandre, Directeur Adjoint axé sur le thème «apport des métiers des arts à l’émergence du Cameroun». Pour cet enseignant, pour transformer et approvisionner son environnement depuis la préhistoire, l’Homme a eu recours à un certain nombre d’activités parmi lesquelles les activités artistiques et culturelles. « Si à cette époque très reculée de l’évolution de l’humanité l’art était plus l’expression des idées magico-religieuses et fonctionnalistes, de nos jours, il évolue dans un cadre normatif et codifié où apparaissent de véritables corps de métiers qui suscitent inéluctablement des enjeux de développement». L’objectif de son exposé était de montrer que les métiers des Arts participent de l’économie et substantiellement du développement. Il s’est longuement exprimé sur les arts plastiques ou visuels et du patrimoine, la gestion et la conservation du patrimoine culturel, le métier de l’architecture, les métiers du cinéma et de l’audiovisuel parlant de l’industrie cinématographique, du spectacle et de la scène.

Lorsque le Pr ETOA François Xavier a pris la parole autour de 13H33, il a renouvelé sa confiance au staff et au personnel du démembrement de l’Université de Douala à Nkongsamba, remercié très chaleureusement le Préfet HONA Thomas, ce sage qui connait bien l’histoire des universités du Cameroun. Il a rassuré les étudiants et enseignants sur les mesures en cours pour améliorer le cadre de travail, annoncé que dans quelques semaines, les travaux pour viabiliser le site de 80 hectares de l’Université à Nkongsamba seront en chantier et qu’une provision de 300 millions est disponible. Qu’il venait de recevoir les travaux des experts pour la conception du squelette physique de l’IBA qui a fait honneur à la région lors du festival des universités. Dans l’entretien qu’il a accordé aux médias très mobilisés, il a rassuré, prenant les exemples de Bamenda, Buea, Dschang et Douala-Esset « qu’ il n’ y a pas de doute que Nkongsamba finira par abriter une université d’Etat autonome sur son site de 80 hectares».

Cette journée s’est achevée autour de 18 heures par une séance de travail entre le Recteur et le personnel enseignant sur place, les représentants des étudiants (MATAKON MUGNUTOU Ulrich, MBOZO’O Badelon) et l’administration de l’Institut.

Contact Rédaction : +237 663 956 404 - email :sylvaintimamo@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens