Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 13:28
OPINION : LETTRE A ALI BONGO ONDIMBA, NOUVEAU PRESIDENT ELU DU GABON?

Monsieur le Président Ali Bongo Ondimba,

Je tiens tout d’abord à vous féliciter pour votre réélection à la tête du Gabon au bout d’un processus électoral fortement concurrentiel. Qui, malgré quelques irrégularités mineures, pas de nature à remettre en cause la sincérité des résultats, vous avez su honorer l’engagement de votre pays sur la voie de la démocratie. Cette nouvelle élection ouvre la voie à de nouvelles possibilités dont certaines apparaissent évidemment dans votre programme politique 2025 mais surtout au règlement final du sempiternel problème du Néocolonialisme avec son bras séculier, la Françafrique.

Monsieur Le président,
Etre Héritier d'un système néocolonial et plus, porter le nom de BONGO ONDIMBA, qui même mort continue de rester dans l'imagerie africaine, le symbole de la Françafrique, pour vous et n'importe quelle autre personne, n'est pas une gageure.
............................................................................................
Votre adoubement manifeste en Mondiovision dans une théâtralisation pédante et indigne, par les monstres sacrées de cette Françafrique, tous présents aux obsèques de votre illustre père et plus évidemment motivés à préserver ce qu'il considère faussement comme le pré-carré Français n'aura laissé aucun africain indifférent. Pis cet événement donnait ainsi des visages et des noms à ces donneurs d'ordres de l’ombre de cet instrument français de destruction, ces auteurs assassinent du leadership historique d'Afrique.
………………………………………………………………………………………………………………………………..
De Thomas Sankara à Sylvanius Olympio, De Marien Ngouabi à Patrice Emery Lumumba,... De leurs ingérences caractérielles, ils ont imposés des régimes dictatoriaux dont les gouvernances extroverties continuent de compromettre l’avenir de leurs peuples.
Un lourd héritage que vous acceptiez ainsi de porter. A cet instant-là, deux voix s'ouvrirent d'un coup à l’épreuve de votre discernement: s'empêtrer avec les œillères et les lianes caudines du néocolonialisme ou donner une chance d’émancipation à vos populations.
.......................................................................................
Monsieur le Président,
Il nous a semblé à l’observation de votre premier septennat que vous avez opté pour le bien-être de votre peuple. Vous êtes ainsi démarqué positivement du Néocolonialisme. Et,malgré un contexte économique difficile occasionné par la chute du prix du baril de l’or noir, jadis, votre principale source de revenus. Vous avez diversifié l’économie gabonaise pour amoindrir les effets de cette crise. Vous avez eu le courage politique de couper presque toutes les plomberies prévaricatrices de la fortune publique tant au niveau national qu’international. Occasionnant la levée de bouclier de vos anciens allies françafricains et leurs engagements affirmés en faveur de votre opposition politique. Votre non-signature des Accords de Partenariat Economique aurait été la goutte d’eau de plus.
…………………………………………………………………………………………………………………………………..
Monsieur le Président
Dans cet environnement de lutte contre la Françafrique, la longévité au pouvoir même démocratique, ne constitue guère un gage d’exercice plein du mandat populaire. Souvenez-vous de SASSOU 1 ! Vous devez rester tous ouïes parce que l’histoire bégaie trop souvent en Afrique !
…………………………………………………………………………………………………………………………………..
Monsieur Le président,
Le seul gage d’exercice plein du mandat populaire, c’est de consacrer l’alternance, de limiter votre mandat. Ne cherchez aucunement pas à reproduire le modèle de longévité au pouvoir de votre père. Mais, permettez tant à votre parti le PDG qu’à la société politique tout entière de produire une nouvelle classe politique compétente digne de prendre la relève sur une base de compétition politique juste et impartiale. Il y a bien une vie après le pouvoir, une belle vie d’ailleurs ! Bon nombre de chefs d’Etat, l’on déjà expérimenté et ça marche ! L’inscription de la libre possibilité d’alternance serait l’héritage d’Ali aux Gabonais ! Ce n’est que de cette manière que la Françafrique et le néocolonialisme sera vaincu.
Monsieur Le président,
Nous, la Communauté des Consciences Africaines, contre le néocolonialisme
Sommes derrière vous,
Observons votre œuvre avec attention,
Et vous croyons capables comme hier de faire face aux défis qui vous attendent.
L'arrêt de mort de la Françafrique au Gabon en sera un…
Bon mandat
DD (Diderot Dopna)

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article

commentaires

nzaou huguessamuel 31/08/2016 17:54

Les. Pouvoire ce. Dieu qui. Donnee. Y'ALI. Ce. Les. Toile. Du. Gabon. Et. Des. La. Ve. Nire. Du. Gabon. Merci

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens