Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 13:02
Education et sécurité dans la ville de Manjo : les autorités peinent à trouver des solutions

C'est à la faveur de plusieurs descentes des hommes de médias sur le terrain que les problèmes récurrents de la ville de Manjo, située dans le département du Moungo sont révélés à l'opinion nationale et internationale.

Déjà, les premières personnes rencontrées sont indignées de l'insécurité galopante. Il y avait quelques jours seulement, un groupe de malfrats faisaient une descente au marché central de Manjo et ravageaient les économies et les marchandises des commerçants par une nuit diluvienne. Par la suite, ce sont des passagers en partance pour l'Ouest Cameroun qui s'étaient fait dépouiller au carrefour de la gare routière, pas loin de la gendarmerie. Sur le dos d'âne pas loin de l'hôtel de ville, une dame a vu son sac à main contenant plus de 300 mille francs destinés à la rentrée de ses enfants arraché. Cette situation pousse les opérateurs économiques à montrer leur courroux alors qu'ils payent les impôts et sont impuissants.

Les forces de maintien de l'ordre se disent impuissants, faute d'effectif suffisant. La police n'a pas de véhicule et à la gendarmerie ne patrouille pas, le manque d'appui de la municipalité ainsi que des populations est un handicap.

Sur le plan scolaire, il y a une insuffisance de bâtiments adéquats pour enregistrer les élèves, au primaire, les tables-bancs sont rares. Le Maire Charles Ebako lors de la dernière remise du paquet minimum aurait promis de faire un efforts en fourniture de tables-bancs. Il aurait d’ailleurs fait distribué plus d'une centaine ces jours par son particulier Olikeng Salomon. Les 27 établissements scolaires qui ont reçu le paquet minimum disent merci au autorités municipales qui auraient consenti près de 4 millions dans l'opération cette année. Les routes sont caillouteuses et les benskinneurs de Manjo se plaignent, selon M. BONSO Fabien. Mme NDENGA Philomène, l'adjointe au Maire reviens à la charge lors d'un entretien en disant qu'en dehors de bandits, le tribalisme laisse développer un mauvais sentiment à Manjo. Cette dernière est membres d'une coopérative dans laquelle des membres ont été victimes d'une manœuvre anti-ethnique il y a quelques mois seulement et malgré l'intervention des autorités, le malaise reste. Nous essayons de joindre le Sous-préfet, M. Oumarou Zouldey pour compléter notre enquête dans une prochaine édition. La principale personnalité du groupe communal M. Akoula Rigobert souhaite la maturation d'autres projets.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens