Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 14:01
Budget-Evaluation à mi-parcours avec LEMBE MBAPPE, Maire de la Commune de Mbanga : Notre institution aujourd’hui se pore mieux qu’à notre arrivée"

Deux positions s’opposent dans cette localité qui ambitionne de devenir le Chef-lieu du Département du Moungo-Sud. Certains pensent qu’ils ont enfin à la tête de la mairie un homme suffisamment conscient des réalités pour améliorer le bien être des populations et d’autres qu’il ne travaille pas suffisamment. Le plus difficile étant toujours de faire une étude comparative et statistique entre ses réalisations et ceux de ses prédécesseurs lorsqu’on imagine la pression de besoins réels, de l’adversité politique et ethnique. LEMBE MBAPPE arrive à la tête de l’exécutif municipal de Mbanga en septembre 2013. Une Commune qu a une population de 140 000 habitants, une superficie de 544km2 et en charge 80 km de route. Son dernier compte administratif pour l’année 2015 affiche 427 588 512 FCFA. Il a bien voulu répondre à quelques questions. Lisez-plutôt!

Scores 2000 : Comment se porte une fois de plus la Commune de Mbanga?

LEMBE MBAPPE : Notre institution aujourd’hui se pore mieux qu’à notre arrivée. Il y a moins de pression des prestataires, le salaire est régulièrement payé, les démarches en vue de la recherche des financements et la conception des projets par nos cadres se fait dans la sérénité, sans influence des courants politiques et artisans de la politique politicienne.

Vous avez eu des blocages dans l’exécution des projets importants de la Commune. Qu’en est-il aujourd’hui?

Pour le projet de la décharge contrôlée, nous avons écris au ministre des domaines et des affaires foncières et rencontré les autres protagonistes locaux, il y a eu des accords et le projet avance. Les travaux ont d’ailleurs repris sur le site de 20 hectares. C’est un financement BAD (Banque Africaine de Développement) et a l’issu du respect du cahier de charges, la Commune aura 2 camions bennes neufs pour le ramassage des ordures, une pelle chargeuse. Dans le même projet, est prévu la construction des toilettes publiques, au marché de Kombé et dans les écoles; le renforcement de la fourniture en eau potable. L’apport de la commune dans ce financement de près de 480 millions est de 10 % que nous avons déjà payé. Pour la carrière de sable sur le fleuve Moungo, les études sont achevées et les derniers documents sont transmis au ministère de tutelle pour validation. C’est une carrière de sable qui va apporter des recettes importantes à la municipalité.

Quels sont les projets prioritaires dans les prochains mois?

Faire fonctionner l’abattoir municipal, nous réalisons en ce moment un forage pour la disponibilité en eau et il y a aura une extension du réseau électrique par l’ajout de deux poteaux et un branchement de la société nationale d'électricité. Par la suite nous pensons construire la cité municipale qui dans un avenir proche va générer des recettes pour nos caisses car les loyers qui seront payés par les cadres communaux, les fonctionnaires et autres locataires seront bénéfiques à l’implémentation d’autres projets sociaux et commerciaux. Enfin, nous pensons à la réhabilitation de la gare routière de Mbanga, au grand marché de la cité.

Reste toujours que la ville de Mbanga a beaucoup de dépôts d’ordures?

C’est bien vu et je peux dire que depuis ces deux dernières années, nous avons consentis beaucoup de moyens financiers et logistiques au ramassage des ordures et l’assainissent de la ville. Il n’y a pas à Mbanga qui depuis 50 ans, un Maire qui a fait ce travail comme nous l’avons fait. De la pouzzolane est rependue sur les routes des quartiers plus que jamais auparavant. Mais l’incivisme de populations de Mbanga est un handicap pour rendre perceptible cette opération. Certains après le passage des camions, ramassent sur la route la pouzzolane déversée pour remblayage l’intérieur de leur maison et jardin. D’autres lorsqu’ils trouvent un bac à ordure, déversent leurs déchets à même le sol et lorsque leur est montré un ravin, ils préfèrent encore déposer leur sac-poubelle à coté du passage au lieu de le jeter dans le creux. La taxe sera bientôt appliquée sur tout contrevenant à l’ordre qui sera surpris en mal d’incivisme à Mbanga.

Propos recueillis par Sylvain Timamo - Contact Rédaction :+237 678 894 092 ou +237 656 845 367 ou +237 663 956 404

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens