Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 17:03

NON AUX AVORTEMENTS CLANDESTINS ! tel est le slogan qui accompagne la mise en œuvre du projet portant sur «la santé reproductive de la jeune fille et les avortements clandestins au Cameroun» porté par l’association Dynamic Femmes sous l’égide de sa présidente, Mme Claudine SIEWE.

Banderoles, affiches, flyers, émissions radiodiffusées, caravanes de sensibilisation, plaidoyer, sensibilisation sur les réseaux sociaux … voilà autant d’activés implémentées dans la ville de Nkongsamba depuis février 2017 aux fins de sensibiliser les populations, mais aussi les responsables administratifs, politiques et traditionnelles sur les causes et les conséquences, sommes toutes néfastes, de ce fléau qui gangrène à petit feu la jeune fille, la femme et les familles au Cameroun. D’ailleurs, à ce sujet, M. Arsène ADJOMO MVONDO précise que 300 000 africaines décèdent chaque année de suite d’un avortement clandestin, des chiffres qui donnent froid au dos. Si les causes restent certes nombreuses, l’une d’elle est le non accès au service hospitalier en la matière, en raison des lois sur l’avortement qui restent par contre trop contraignantes.

Pour Me DAKEYI Athanase, en dehors de la loi, il sied d’interroger le cadre de l’avortement médicalisé qui ne respecte pas toujours la règle. Pour s’en convaincre, il interroge le nombre de structure hospitalière apte à offrir ce type de service dans le département du Moungo.

L’on pourrait dès lors comprendre cette campagne menée par l’association avec son partenaire stratégique, AmplifyChange, dont l’ambition est de contribuer à la reconnaissance du droit à la santé sexuelle et reproductive en tant que droit fondamental de l’homme afin de la permettre à la femme et à la fille de réaliser pleinement leur potentiel dans un environnement sûr et favorable.

Lors du séminaire organisé à l’occasion, qui a connu l’accompagnement d’un panel d’autorités administratives, politiques, judiciaires et traditionnelles, trente jeunes éducatrices ont été formées sur la thématique afin d’aller porter le message dans leur communauté respective. Elles ont été d’ailleurs désignées «ambassadrices de bonne volonté» par Mme EKOH Caroline, délégué départemental de la promotion de la femme et de la famille du Moungo, avec l’engagement pris à travers la «déclaration de Nkongsamba» d’œuvrer sans relâche pour cette cause. Il est à espérer que ces actions contribueront à réduire le phénomène des avortements clandestins au Cameroun. Lijouom Chetou

Contacts Rédactions : +237 663956404 / 699451920/ 678894092

http://www.scores2000.info

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens