Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 13:37

BAISSE CONSIDERABLE DU TAUX D’EXECUTION DU BIP 7% CONTRE 18% L’ANNEE DERNIERE

 Le jeudi 13 Juillet 2017 s’est tenue dans la salle des actes de la Commune de Nkongsamba 2ème, la réunion du comité de suivi participatif de l’investissement public dans le Département du Moungo, pour le compte du deuxième trimestre ; réunion présidée par Mme Dissake EkoKa Marguerite, présidente dudit comité. Etaient également présents, Mr Bala Souaibou, le 1er adjoint préfectoral, le vice-président M.Njoh Salomon,   le délégué des marchés publics Mr Ndoumbe Nkoa, le délégué des travaux publics Mr Forsuh.

Wilfred Jing, des ingénieurs d’état, les autorités traditionnelles, le Chef de brigade des contrôles. Des travaux qui qui ont permis à Mme Dissake Ekoka Marguerite , Présidente dudit comité, de porter l’attention sur l’état de mise en œuvre des recommandations issues de la réunion de la session du sous-comité technique départemental de suivi de l’exécution du budget d’investissement public au titre du 2ème trimestre, qui s’est tenue le Mercredi 12 Juillet 2017 dans la salle de réunion de la Délégation Départementale de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire du Moungo.

                Des ces assises, il ressort de l’allocution du vice-Président, qu’il y a eu un grand retard cette année dans la passation des marchés publics, les délais d’exécution sont justes, et appelle à la vigilance des uns et des autres. L’on a pu aussi noter que le taux d’exécution financier du BIP connait une baisse considérable de 7% contre 18% par rapport à l’année dernière. Après le discours de circonstance, le délégué du MINEPAT a pris la parole pour l’énumération des différentes difficultés que rencontre l’exécution des marchés,  notamment : la non infiltration des ingénieurs dans l’exécution des projets. Mme Dissaké Margueritte, la présidente lors de sa prise de parole a ajouté que tous les projets au courant de l’exercice 2016 n’ont pas été exécutés, l’accent a été mis sur le retard au niveau des Communes de Melong, Manjo et Fiko. Un constat a également été fait lors des traitements de dossiers, le contrôle régional des finances traitent certains dossiers dont il n’a pas la maitrise ; Yaoundé s’est basé sur un taux sans considérer le délégué MINEPAT du Moungo.

                Après lecture du rapport des travaux tenus le 12 Juillet, la parole a été donnée aux intervenants. L’intervention la plus remarquable a été celle de M. Essi  Achille , Chef de brigade de contrôle des Marchés Publics qui a perce l’abcès sur les manigances au niveau des taux de pourcentages avancés (7% et non 18% tels qu’avancés), il a également fait allusion aux détournements de deniers publics) par certaines autorités compétentes, en ce qui concerne les sommes prévues pour les commissions des frais d’indemnisation, car des  frais n’ont pas été versés dans certaines communes. Ce dernier a également soulevé le problème de délaissement des projets de la localité de Melong et Mouamenam qui sont d’après lui, simples à réaliser. Le Chef de Canton Enone Eugène de Melong a également posé le problème d’ajustement d’eau dont la situation perdure dans sa localité. Les projets de 2014 qui n’avancent pas alors que le Code des Marchés Publics prévoit la résiliation en cas de défaillance. Comme autre préoccupation du jour, il y a eu celui de l’absence continuelle des Maires titulaires ou de leurs représentants  aux comités. Mme le TPG a fait une annonce sur le fait que le pays est sous ajustement structurel et par là, soumission à l’ajustement du FMI ; par conséquent, interdiction formelle de sauvegarder de crédits.

A la suite des différentes préoccupations des uns et des autres, certaines résolutions ont été adoptées notamment : le délégué des travaux publics a promis de recenser tous les projets en cours dans le Moungo. Mme la présidente Dissaké Marguerettie quant à elle a recommandé que tous les prestataires devront dorénavant saisir les autorités traditionnelles compétentes avant toute exécution de projet. Cette dernière a ajouté que :<< la meilleure solution  se trouvera au niveau  d’une décentralisation parfaite>>. Parvenu au terme de cette réunion, Mr Ndoumbe Nkoa, le Délégué des Marchés Publics a émis le vœu que les décomptes et paiement soient produits mensuellement par les entreprises, afin d’éviter de se faire frapper d’irrégularité. C’est sur ces propos que la séance a été levée  aux environs de 17h50.

MADOLA MARIE CLAIRE, Stagiaire

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.

Recherche

Pages

Liens