Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 09:21

Il y a un an, le 28 février 2011, les fils et filles de Bakem se réunissaient pour parler de leurs problèmes. C’était lors du tout premier congrès de ce canton situé à une dizaine de kilomètres de Baré dans l’arrondissement de Baré-Bakem. A l’occasion, parmi les doléances formulées à l’endroit des autorités administratives, les populations avaient demandé la création d’un CES et avaient pris l’engagement de construire à brève échéance en vue de son ouverture à la rentrée 2012-2013.

Le 5 août dernier, un arrêté du Premier Ministre, Chef du Gouvernement créait cet établissement dont l’ouverture viendra mettre fin au calvaire des élèves des écoles primaires de la contrée, appelés à émigrer vers d’autres cieux après le CEP. L’élité s’y est impliquée si bien que le 3 mars 2012, S.M. EWANE MIKOLO Jean, Chef supérieur du canton posait la première pierre, lançant ainsi le début des travaux de construction qui aux dires de M. EKOUM Abel, Président du Comité de suivi s’étaleront sur trois mois.

Le CES de Bakem est appelé à recevoir, non seulement les enfants du canton Bakem, mais également ceux des villages de Mpaka, Mbarembeng, Mandjibo, Mounko et Mbangla ; d’où la présence à cette cérémonie de  la pose de la première pierre des chefs traditionnels de toutes ces unités et de leurs populations.

Monsieur NKOUE Bernard, cadre à la SONEL Douala et fils du coin insistait dans son discours de circonstance que le CES DE BAKEM est un « projet fédérateur qui doit unir et souder tous les enfants de la contrée car leurs destins sont désormais intimement liés ; l’heure n’étant plus aux dénigrements ni aux critiques stériles, mais à l’action ».

Sa Majesté MBENDA Paul à la fin de la cérémonie s’est dit heureux ; lui qui partout où il passe invite les élites intérieures et extérieures à mettre la main à la poche pour que le projet connaisse un aboutissement heureux car il y va du développement du canton.

http://www.scores2000.ingo

Repertoire

-          L’idée nait entre quelques fils et filles au cours des rencontres informelles

-          28 février : congrès du canton Bakem sur le thème Paix et Développement avec en toile de fonds la construction du CES

-          Après le congrès, l’argent récolté sert à fabriquer 6 800 parpaings

-          5 août 2011 : un décret du Premier Ministre porte création du CES DE BAKEM. Joie et allégresse à Bakem

-          3 mars 2012 : pose de la 1ère pierre du CES par le Chef Supérieur et début des travaux.

-          Membres du Comité de suivi du chantier du CES : EKOUM Abel, NKOUE Bernard, ESSOMBA Richard (cadre technique MTN), MBOUWE Michel (Délégué médical) ; Conseillers : SM MBENDA NTOUBA Paul, Mme EKOUTHE Jeannette, M DIBEBE Gaston, MENGUE Romain, Dr NDEMA

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 14:47

Le Président du Comité de Développement du Canton Baneka a l'honneur d'inviter les fils et filles de ce canton à prendre part à la cérémonie de clôture du Congrès Extraordinaire des fils et filles du Canton BANEKA qui aura lieu le 17 mars 2012 à la place des fêtes de Nkpngsamba.

 

Programme Général du Congrès Extraordinaire du CODECABA

Vendredi 16 mars 2012

14H00 : Arrivée des Congressistes.

               Travaux en commission.

18H00: Manifestation culturelles et veillées traditionnelles dans les villages

 

Samedi 17 mars 2012

08H00 : Arrivée et installation des populations et groupes de danses à laplace des fêtes de Nkongsamba.

09H00 : Animations diverses

10H00: Arrivée des invités et installation à la tribune.

Arrivée des Maires de Nkongsamba 1er, 2ème, 3ème.

Arrivée des Sous-préfets de Nkongsamba 1er, 2ème et 3ème.

Arrivée de Monsieur le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba

 

10H30 : Arrivée de la procession des congressistes.

11H00 : Arrivée de Monsieur le Préfet du Département du Moungo.

Accueil et installation à la tribune

Début des cérémonies

Mot de bienvenue du Président du Comité d'Organisation

Discours du Président du CODECABA

Intervention des invités spéciaux

Lecture des résolutions

Mot de Monsieur le Préfet du Département du Moungo.

 

14H00 : Réception (sur invitation)

16H00 : Animations dans les villages.

http://www.scores2000.info - Bp: 375 Nkongsamba-Cameroun

Contact Rédaction de Scores 2000 : +237 33 01 75 32 / +237 78 89 40 92 / +237 78 89 40 92

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 18:16
Marine Le Pen, le 8 mars à son siège de campagne.
Marine Le Pen, le 8 mars à son siège de campagne. (Photo Joël Saget. AFP)

La candidate du Front national à la présidentielle, Marine Le Pen, dispose des 500 signatures d’élus nécessaires pour concourir à l’Elysée et fait une annonce officielle de candidature ce mardi après-midi à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), ont indiqué mardi des sources au FN.

«Je viens de l’avoir au téléphone. Elle me l’a confirmé», a également déclaré le président du comité de soutien de Marine Le Pen, l’avocat Gilbert Collard, dans l’émission les 4 Vérités (France 2). «Marine (Le Pen) entre maintenant dans la campagne […]. A partir de maintenant, elle est libérée de cette angoisse, de ce poids financier, elle va pouvoir dire à ses électeurs "je suis là"», a-t-il assuré.

Marine Le Pen avait déclaré à plusieurs reprises qu’elle n’était pas sûre d’obtenir ces 500 parrainages et avait accusé les «grands partis» UMP et PS de pressions pour qu’elle échoue. «Il me manque encore une quinzaine de signatures», avait-elle dit dimanche. «Rien ne me permet aujourd’hui d’être rassurée

Lundi soir, dans l’émission Paroles de candidat sur TF1, le président-candidat Nicolas Sarkozy avait souhaité que Marine Le Pen «puisse avoir ses parrainages». Son adversaire PS, François Hollande, avait dit un peu plus tôt que «ce serait logique» qu’elle les obtienne.

Le FN proteste à chaque échéance présidentielle contre le système des parrainages d’élus et l’obligation de rendre publics les noms des élus qui acceptent de signer pour un candidat. Depuis 1988, Jean-Marie Le Pen avait néanmoins toujours réussi à obtenir les 500 signatures.

Les intentions de vote accordent à Marine Le Pen la 3e place lors du premier tour de la présidentielle, mais elle a vu ces dernières semaines s’allonger la distance avec Nicolas Sarkozy, son adversaire à droite. Selon un sondage Ifop pour Europe1-Paris Match-Public Sénat ce mardi matin, elle obtient 16% d’intentions de vote, loin derrière François Hollande (27%) et Nicolas Sarkozy (28,5%).

Le «ouf de soulagement» de son directeur de campagne

Florian Philippot, directeur de campagne de Marine Le Pen, a déclaré mardi matin sur RTL : «C'est un grand ouf de soulagement et c'est une excellente nouvelle.»

«Non seulement pour nous, parce que ça y est, nous sommes enfin officiellement dans la course et nous pourrons enfin aller expliquer aux Français quel est notre projet, a poursuivi Florian Philippot. Mais c'est aussi une très bonne nouvelle pour la démocratie, parce qu'il était tout de même extraordinaire de penser un instant qu'un candidat qui représente près de 20% des voix au premier tour ne soit pas dans la course

«C'est une nouvelle campagne qui commence, il y aura beaucoup de joie et de contentement lorsque Marine Le Pen s'exprimera officiellement cet après-midi à Hénin-Beaumont», selon lui.

«Bon pour le débat démocratique»

Dominique de Villepin, candidat de République solidaire à l'Elysée, s'est réjoui mardi, «pour le débat démocratique», que Marine Le Pen ait obtenu ses signatures pour concourir à la présidentielle, lui-même en cherchant encore une quarantaine.

Interrogé par RTL sur cette annonce du FN, l'ancien Premier ministre a commenté : «Je m'en réjouis pour le débat démocratique. [...] C'est important que les points de vue qui sont les siens, qui ont un large écho dans la population française, puissent être présents lors de ce débat.»

Alors que la date-limite pour déposer ces signatures est le 16 mars, il a assuré avoir «passé la barre des 460 parrainages, avec toujours des difficultés qui ont été un peu accrues par les informations - les désinformations - du week-end, qui me donnaient rallié à Nicolas Sarkozy, qui me donnaient jetant l'éponge».

«Evidemment, tout ceci ne rend pas facile le travail de conviction auprès des maires», a observé le président de République solidaire.

Source : liberation.fr

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 18:13

SONDAGE : Selon la dernière livraison Ifop-Europe 1, le président-candidat obtiendrait 28,5% des voix au premier tour, devant 27,5% à François Hollande.

Par LIBÉRATION.FR

A quarante jours du scrutin, un sondage a relancé la campagne présidentielle en plaçant pour la première fois Nicolas Sarkozy en tête des intentions de vote au premier tour devant François Hollande, qui reste toutefois donné largement gagnant au second tour.

Selon cette enquête Ifop Fiducial pour Europe 1, Paris-Match et Public Sénat à paraître ce mardi et réalisée après le meeting de Villepinte dimanche, le président est crédité de 28,5% (+1,5%) contre 27% (-1,5%) à son rival socialiste. Au second tour, Hollande l’emporterait toujours haut la main avec 54,5% (-2) contre 45,5% (+2) à Sarkozy.

Derrière eux, la candidate du Front national, Marine Le Pen, obtiendrait 16% (-1) des voix, devant ceux du MoDem François Bayrou avec 13% (+0,5) et du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon à 10% (+1,5).

Réalisé depuis mai 2011, ce sondage publié toutes les deux semaines a jusque-là toujours placé François Hollande en tête du premier tour, avec un écart qui a atteint jusqu’à dix points (35% contre 25%) en octobre. Fin janvier, dans la foulée de son meeting du Bourget, le socialiste faisait encore la course en tête avec 31% contre 24,5%. L’écart entre les deux rivaux n’a cessé de décroître depuis, jusqu’au croisement actuel.

«C’est un tournant […] mais un tournant nuancé puisqu’il marque la fin de ce qui était une exception sous la Ve République, à savoir un président sortant devancé au premier tour», a commenté Frédéric Dabi (Ifop), «c’est un peu un retour à la normale».

Même si les spécialistes de l’opinion assurent généralement qu’un événement ne se traduit pas dans les sondages avant une semaine, Frédéric Dabi a vu dans cette enquête «clairement un effet Villepinte». «Il marque la réussite, pour l’instant, de la stratégie de droitisation et d’assèchement de l’électorat du Front national suivie par Nicolas Sarkozy», a-t-il jugé. «Jamais Marine Le Pen n’a été aussi basse dans notre sondage

Entré en campagne le 15 février, le candidat Nicolas Sarkozy avait livré sa première grande prestation télévisée il y a une semaine sur France 2. En plus d’un mea culpa remarqué sur les écarts qui ont plombé sa popularité, il y avait dévoilé une série de propositions, notamment la création d’un impôt sur les bénéfices des grands groupes et la réduction par deux du nombre d’immigrés autorisés à entrer chaque année en France.

Source : liberation.fr

Contact Rédaction de Scores 2000 : +237 33 01 75 32 / 99 45 19 20 / 78 89 40 92

B.p.: 375 Nkongsamba-Cameroun

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 12:17

Le budget  de la Commune de Nkongsamba 2ème pour l’exercice 2012 est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 155 500 000 (Cent cinquante cinq millions cinq cent mille francs).  La plénière du vote de ce budget et la cérémonie d’inauguration de la bibliothèque Municipale sont supervisées par M. SEIDOU BOUBA, 1er adjoint préfectoral. Etaient aussi présents,  les équipes du Chef Supérieur Baneka et du Chef du village Ediakap.

biblio-CAN2-g.jpgDans son propos liminaire, le Maire WANDJI Alain Thomas a dit que «la bataille demeure l’amélioration du cadre de vie des populations ; les conseillers municipaux en fin de mandat tiennent à cœur de laisser des traces visibles qui marqueront de manière indélibile leur passage à la Mairie de Nkongsamba 2ème. C’est dans cet esprit qu’ils ont reconduit les projets d’investissement pour lesquels certains nombre de financement restaient attendus : la construction d’un marché évalué à plus de 50 millions, l’entretien des routes internes, la construction des latrines dans sept écoles publiques, la réhabilitation des écoles vétustes, la poursuite de la mise en place définitive de la bibliothèque municipale qui contient déjà plus de 5500 livres évalués à plus de 40 millions, la création d’un parc de loisir et d’une forêt communale, la construction des télé-centres, l’achèvement de la construction et de l’équipement de l’Hôtel de ville en chantier, l’aménagement des sources d’eau potable et le remboursement progressif des dettes de la Commune ».

Le plan de campagne dans ce budget englobe le montant de 94 115 035 (quatre vingt quatorze millions cent quinze mille trente deux francs). La tutelle administrative a apprécié la qualité des documents présentés par le Secrétaire Général M. PATILI William et M. OBOUGOU Prospère Ervé, le Receveur Municipal.

Dans le deuxième temps fort de cette cérémonie, M. SEIDOU BOUBA, 1er adjoint préfectoral a reconnu le rôle de l’importance de la lecture pour les administrés. La lecture est un facteur capital de l’apprentissage et de l’évolution d’un peuple. Ces livres sont une donation des Parlementaires Canadiens par l’entremise de l’Association Humanitaire Jeunesse et Avenir dont le fondateur est M. Joseph TANGA. Il est utile pour l'exécutif municipal de continuer à renforcer le partenariat sur le plan local et international. Cette bibliothèque pourrait créer à court terme au moins cinq postes de travail parce que les astuces pour la rentabiliser sont nombreuses : le centre multimédia, la vidéothèque avec système de location de films, la salle d’exposition, la formation, les concours et primes diverses, la relation avec le musée et l'Institut des Beaux Arts de Nkongsamba, sont autant de pistes à explorer.

Siéwé Chamford Happy de Bana (Tél. 74 47 21 21)

www.lechaseur.over-blog.com

Contact Rédaction de Scores 2000 : +237 33 01 75 32/ +237 78 89 40 92 / +237 99 45 19 20

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 15:27

La nouvelle est répandue dans le Chef-lieu du département du Moungo depuis quelques heures. La seule équipe de football en Division 1 de ce vaste ensemble de plus de 500 mille habitants va mobiliser ses supporters en une seule journée dans la salle des actes de la Communauté Urbaine de Nkongsamba, au mois d'avril 2012. Seulement, ce sont des jeunes filles qui seront à l’honneur. Elles ont bravé toutes les intempéries, les foudres de leurs adversaires et la modicité des moyens logistiques et financiers pour se hisser au sommet.

TY

Le président vient de communiquer la nouvelle qui est d’organiser au mois d’avril 2012 un Congrès extraordinaire pour poser les problèmes de cette équipe et solliciter l’appui des élites et autres supporters. Le budget de la saison auquel s’ajoute la réalisation de quelques œuvres est de 20 millions, mais les caisses renferment moins de 4 millions. Les membres actifs sont déjà au travail aux côtés du bureau de l’Association Sportive Scorpion. Une équipe constituée principalement de :

Président Général : MBAMI TCHAMI Ernest (99824183),

Président Actif : NKONZOU Apollinaire (75451481),

Vice-président : MOUSSA ISSA MALAM (77411039),

Secrétaire Général : NGOTCHO NGAMBO Louis Marie (9992 6894),

Secrétaire Général Adjoint : NDEUTCHOUA KATICHEB Irina (73184321)

Trésorier : EBO’O Pauline (94732066), Intendant : KAMSU MBIEDA Roméo (75908272)

Commissaire aux Comptes : TOM Luc, Conseiller : Mme EBONGUE

Directeur Sportif : LAMBO Duclerc (97197300), Entraineur : AYISSI OSSOMO.

On se souvient qu’à la demande du Conseil Municipal, le Délégué du Gouvernement avait accepté d’apporter l’appui de la municipalité à deux équipes au cœur de la cité, notamment l’Aigle du Moungo et Scorpion Football Club. La ligne de crédit prévoit près de 500 000 (Cinq cent mille francs) pour Scorpion fille. Le Délégué du Gouvernement, le Dr Kollo Basile, face à certaines incompréhensions des dirigeants sportifs, avait demandé aux équipes de se conformer à quelques exigences : matérialisation du siège du club, gestion transparente et ouverture de compte bancaire. Le Préfet devant l’inquiétude du Président MBAMI TCHAMI Ernest avait dit lors d’une rencontre avec les sportifs du milieu footballistique qu’il serait disponible si Scorpion Football Club faisait appel à lui. Vivement que ce congrès extraordinaire prévu avant la fin du mois d'avril nous fasse vivre une fois de plus de bons moments à Nkongsamba. Rassembler vingt millions pour la bonne cause, les enfants de Nkongsamba peuvent réaliser cette prouesse.

L'équipe dirigeante de SCORPION FC saisira cette opportunité pour donner des explications aux questions des supporters sur la prime d'assurance des joueuses, le partenariat avec la CNPS, l'équipement du siège de l'équipe, le financement reçu de la FECAFOOT et le salaire du staff technique.

Martial Tchuenté Nono (+237 96 62 75 52)

www.lechasseur.net ou http://www.lechasseur.over-blog.net 

http://www.scores2000.info /Contact Rédaction : +237 33491821 / +237 78 89 40 92 / +237 99 45 19 20

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 16:41

Nous avons rencontré à Yaoundé M. OTTI André Ledoux, Elite du Moungo, Conseiller Municipal à la Commune de Nkongsamba 2ème, Grand Conseiller à la Communauté Urbaine de Nkongsamba, Inspecteur du Budget au Ministère otti andréde Finances qui s’est longuement exprimé  sur les sujets d’actualité dans le Département du Moungo.  Il a parlé du discours tenu lors des obsèques de sa Majesté ELEMBE DOUGLAS, de la solidarité entre les enfants du Moungo, des questions électorales, des échanges entre les composantes sociologiques du Moungo, du patrimoine foncier du Moungo. L’essentiel de cet entretien dans une  de nos prochaines éditions.

Message de l’Association ELOM à tous les enfants du Moungo

Autorités administratives,

Leur Majesté, les Chefs Traditionnels,

Chers Frères et sœurs,

C’est à ma modeste personne qu’il échoit en cette autre circonstance douloureuse, malheureuse de m’adresser à vous au nom de l’Association ELOM, entendez  Elite Originaire du Moungo à la place de son président le Dr ELONG NGONO qui, vous le savez est le frère de S.M ELEMBE Paul Douglas à qui nous venons rendre un dernier hommage.

Ce n’est pourtant pas en raison de cette relation familiale de notre président avec l’illustre disparu que nous sommes ici.

ELOM n’est non plus une association qui vient assister aux enterrements des chefs traditionnels ; ce n’est pas souvent que nous le faisons, c’est rarement que nous le ferons, cela n’est pas dans nos objectifs.

S.M Paul Douglas ELEMBE, notre chef mérite amplement le déplacement d’ELOM pour ce dernier hommage ;

- En raison de son attention soutenue portée à ELOM, ASSOCIATION dont il avait épousé le courant de pensée ;

- En raison de tout son temps consacré à ELOM depuis une trentaine d’années ;

- En raison de ses relations propres et même des liens particuliers tissés avec les membres d’ELOM.

Il est possible de retracer les réalisations d’ELOM avec ou grâce à SM affectueusement appelée PAPA DOUGLAS.

Si aujourd’hui ELOM connaît les noms de tous les chefs de tous les villages du Moungo et les noms des chefs des villages frères de TOMBEL, SANZOG, KEKEM, situés administrativement dans d’autres régions, c’est grâce à Sa Majesté PAPA DOUGLAS.

Il nous a amené à DIBOMBARI, MIANG, BONALEA, MBANGA, MOUAMENAM, MANENGOLE, EBONE, EKOHOCK, NGWA, NKONGSAMBA, MOUANGUEL et MBOROUKOU. Il est venu plusieurs fois à Yaoundé pour ELOM.

Si aujourd’hui ELOM connaît l’ACTRAM, c’est grâce à S.M PAPA DOUGLAS.

Au cours du cheminement de ELOM à la recherche de la cohésion des enfants du Moungo pour le renforcement de l’autorité et de la dignité de la chefferie traditionnelle, S.M PAPA DOUGLAS était celui qui nous montrait les écueils de la réalité locale et les ficelles de la tradition.

Convenez avec ELOM que, si cette vision active des chefs traditionnels du Moungo, selon laquelle l’autochtone du Moungo, riche ou pauvre, demeure l’unique fils du Mungo piasible, hospitalier et bienveillant ; étant entendu que même après cent ans, un morceau de bois dans l’eau ne deviendra jamais poisson. Si donc cette vision, autan chère à Sa Majesté PAPA DOUGLAS et à ses pairs avait pris corps en 2003 au forum des enfants du Moungo à Nkongsamba, on ne verrait pas à Nkongsamba ces bouts de papiers initiés par des démoniaques qui travestissent nos vertus et nos qualités pour exciter les sots dans le but à peine voilé de perturber la paix dans notre riche et accueillant département.

On n’entendrait pas ces sons de cloches qui confondent l’adoption et une naissance naturelle.

En vérité, dans nos forêts, chaque liane a bien sa racine et une de nos sœurs chante «un chien a beau être gentil, vous ne pouvez lui arracher son os».

Majestés, Mesdames et Messieurs, veuillez nous excuser pour avoir été long.

Mais nous ne pouvions ne pas partager avec vous les éléments qui sous-entendent toute notre tristesse face à l’ampleur du désastre que cause cette disparition du défunt : S.M. Paul Douglas ELEMBE pour faire de l’enfant du Moungo un homme fier et digne.

Nous savons que le chef ne meurt pas, il s’en va.

Va donc PAPA DOUGLAS, mais ne t’éloigne pas beaucoup de ton ELOM, de ton Moungo natal

Le 18 Février 2012

http://www.scores2000.info - B.P.: 375 Nkongsamba-Cameroun

Contact Rédaction : +237 33 01 75 32 / +237 99 45 19 20 / +237 78 89 40 92


Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 16:22

Rapport de la deuxième rencontre préparatoire de la tenue de la 7èmeSalon International de l’Entrepreneuriat à Nkongsamba (SIEN2012)  du 1er  au 5 Mai 2012.

  L’an 2012 et le 6 du mois de Mars s’est tenue dans les locaux de la CPAM la deuxième réunion préparatoire du Salon International de l’Entreprenariat de Nkongsamba qui se tiendra à Nkongsamba du 1er au 5 mai 2012 à l’Hôtel du Moungo.

  Après le mot introductif du M. TIMAMO TEDJON Sylvain, le promoteur, un seul point a été retenu à l’ordre du jour  à savoir : la constitution des commissions d’organisation.

C’est ainsi que sont mises sur pied les différentes commissions suivantes : 

1-  Commission de la Coordination Générale :

Président : TIMAMO TEDJON Sylvain  (33017532) - Secrétaire financier : TELLAH Anatole - Rapporteur : MOUSSA ISSA, NGAMBO Louis Marie - Membres : NGOME Martin, WENDJEL Thierry, WANKOUM Maurice, NANA Innocent, MBOMA Richard, TITAN YONKEU, NGUECHUE Salomon, NDJEME Léopold

2- Commission de la Communication :

Président : TITAN YONKEU Augustin  (77668124,33089152,97506725)

V/président : ABBO ABDOULAZIZ, NGOMBA Emmanuel (Cirio)

Rapporteur : TCHUENTE NONO Patrice Martial (96 62 75 52)

3-Commission d’Accueil, Hébergement et Protocole

President: ADAMOU AMADJAN (Bokilo)  (77 44 57 66)

V/président : MANTEU Susie, NTOUBA Emmanuel (99 12 00 61)

Rapporteur : NGAMBO Louis Marie (99926894)

4-Commission de la Restauration et du Transport

Président : WANKOUM Maurice  (77 67 36 55)

V/président : TAGUEU Née FOTSING Ariane, NGUECHUE NGAHOU Salomon

Rapporteur : TCHATCHAING YONING Philémon (77 82 62 94), WENDJEL Thiery

5-Commission Sport et Logistique

Président : NGOME  Martin (99865387/75537290)

V/président : SIWEUTCHEU Michel (75240154), MBAMI TCHAMI Ernest

Rapporteur : OUBA MAMA(74 8383 25), NGUECHUE Salomon(96908577)

6-Commission Exposition et Chancellerie

Président : TELLAH Anatole (96753813/77 78 49 36)

V/président : TIMAMO Sylvain,  NDJEME Léopold, WANKOUM Maurice

Rapporteur : MBOMA Richard, DIKENSI Jeanne d’Arc, LIMAN TCHOUAIBOU

7- Commission Table-rondes et Conférences

Président : NGONGANG Claude  (96695900)

V/président : Un Monde Avenir, LIMAN TCHOUAIBOU, EPALE Roger Delor

Rapporteur : NDOUNLA KWETE Jacques (77676811)

                                           8- Commission Artistique, Culturelle et Touristique

Président : BAREKO Pierre(33491922), Mme MINKO Regine (ASBY)

V/président : NTOUBA Leonel, MOUNA Placide, DJO COOPER

Rapporteur : OSSOUMBA Marcelin (96448424), NDEMA EPOH Faustin (98248198) MVOULA Gaspard (98739225)

9-Commission de la Supervision Générale

Présidents : Délégués Départementaux MINPMEESA, MINCOMMERCE, MINTOURL, MINEPAT, MINTRANSPORT, MINADER, MINEPIA, CAN2(EHOWE 76118757)

Rapporteur : NGONGANG Claude (96695900), CUN (EBAIR AKOUE Augustin,77410744) 

Membres : les présidents de toutes les autres commissions

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 20:10

Crée en 2003, le comité de développement du canton Mbô (CODEMBO) confirme chaque jour qui passe, tout le bien qu’on pense de lui. A une période où les pouvoirs publics mettent un accent sur la transformation des grandes ambitions en grandes réalisations et grandes réussites, le CODEMBO s’affirme comme une entité qui a depuis le premier jour de sa création, orienté ses activités vers le développement durable.

photo conferenceEn effet, le CODEMBO, au contraire d’autres regroupements qui prônent le repli identitaire et le positionnement politique,  sous l’impulsion de son Président National, PENDA KEBA Richard, travaille dans l’épanouissement socioculturel du canton Mbô et de ses habitants. Au CODEMBO, la voie est à la promotion des valeurs culturelles, à la valorisation des éléments constitutifs d’une élite sociale capable de booster le développement du  canton Mbô. C’est dans cette perspective que le bureau exécutif National du CODEMBO a mis un accent sur la construction, la restauration, l’équipement,…, des structures à caractère socioéducative telles que les centres de santé, les mutuelles de santé, d’économie, les établissements scolaires etc. le CODEMBO pour les 34 villages du canton Mbô est un véritable instrument d’utilité publique qui tout en promouvant la préservation des us et coutumes du canton Mbô, favorise l’accueil et l’intégration des peuples venus d’autres contrées du pays à l’instar de la plus jeune arrivée et désormais très intégrée communauté Bororo.
Le CODEMBO qui peut revendiquer et être fier de son bilan, sept ans après, a des arguments pour parler au nom du canton. Comme l’atteste la devise du CODEMBO, « les actes parlent mieux ». Une devise qui illustre concrètement le leitmotiv du Préfet du Moungo, Justin MVONDO, qui n’a de cesse d’inviter les acteurs sociaux du Moungo à passer des « déclarations d’intentions à la matérialisation des actions ». En d’autres termes, il appelle au pragmatisme et cet appel le CODEMBO l’avait anticipé bien avant.
Ils sont nombreux les actes forts, visibles et concrets du CODEMBO, un cercle où tous les membres sont égaux, où tous les apports sont capitalisés car c’est en mutualisant les forces qu’on arrive à faire de grandes choses. Du coup, pour ce qu’il fait, le CODEMBO mérite d’être soutenu tant par les partenaires nationaux que étrangers mais davantage par les pouvoirs publics. Bien plus, le CODEMBO  mérite, au vu de son bilan pertinent, d’être classé au rang d’ « outil d’utilité publique ». Ce ne serait pas usurpé !
Titan YONKEU, Le Vigile Republicain

Contact Rédaction de Scores 2000 : +237 33 01 75 32 / +237 99 45 19 20 / +237 78 89 40 92

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 19:31

"Pour vous répondre, je dirai que je suis à la tête de la plus importante communauté de l'Ouest Cameroun dans le département du Moungo. Tous les jours, je reçois au moins trente visiteurs à domicile avant mon petit déjeuner, le même scenario est répété quelques heures après à l'hôtel avant que je ne fasse le tour de mes entreprises. Tous les dimanches depuis plus de 15 ans, je fréquente au moins cinq associations de famille dans le cadre des "réunions bamilékés"

Scores 2000 : Après les autres actions en faveurs des populations de Nkongsamba, vous voici une fois de plus à la prison de Nkongsamba. Quel sentiment vous anime ?

Fengyep-Rene-Prison1.jpgM. Fengyep René : Le sentiment du devoir accomplit. J’ai décidé il y a quelques années, sans arrière pensée de venir en aide aux prisonniers parce que dans l’exercice de sa fonction d’homme, on peut se retrouver partout, même contre les efforts que nous déployons pour être excellent.

Scores 2000 : Aujourd’hui, quelle signification donner vous à toutes vos actions qui se multiplient à Nkongsamba ?

Mon souci était juste de partager le fruit de mes succès avec les populations de Nkongsamba. Vous avez constaté que j’ai réhabilité des églises, des routes, aidé les jeunes du secteur informel. Et alors que nous étions en travaux à Nkongsamba 2ème, des femmes et des jeunes sont venus spontanément me demander de poser ma candidature au poste de Maire. C’est une chose que j’ai toujours refusé, mais devant l’insistance de tous, même des fonctionnaires de l’administration, j’ai accepté. Je suis candidat au poste de Maire de la Commune de Nkongsamba 2ème .

Scores 2000 : Aurez-vous les moyens de ces nouvelles ambitions ?

Chaque fois que j’entreprends une nouvelle affaire, je mets l’échec avant la réussite. Il faut savoir que je ne ferai pas cela pour moi. Je me prononce comme le candidat du peuple. Si les gens de Nkongsamba manquent de conscience, ce ne sera pas un problème pour moi, si j’échoue, ce sera tout Nkongsamba deuxième qui aurait échoué. J’ai avec moi des gens qui aujourd’hui font la fierté de Nkongsamba comme FOUENANG Christophe, MBELLA MBOLLE Félix et bien d’autres. Si les politiciens veulent qu’on fasse des choses concrètes, développer véritablement Nkongsamba, ils doivent venir autour de nous pour préparer un nouveau départ.

Scores 2000 : Certains contribuables de la ville de Nkongsamba pensent que vous êtes un homme d'affaires inaccessible, toujours au volant de sa voiture ou encore répondant au téléphone. Est-ce l'image que vous souhaitez véhiculer?

Une comparaison pareille est dangereuse pour un être humain et j'ai l'impression que je suis un être humain. Pour vous répondre, je dirai que je suis à la tête de la plus importante communauté de l'Ouest Cameroun dans le département du Moungo. Tous les jours, je reçois au moins trente visiteurs à domicile avant mon petit déjeuner, le même scenario est répété quelques heures après à l'hôtel avant que je ne fasse le tour de mes entreprises. Tous les dimanches depuis plus de 15 ans, je fréquente au moins cinq associations de famille dans le cadre des "réunions bamilékés". Cela peut répondre à votre question. Pour le reste, je suis un homme d'affaires qui a su allier la pratique à la théorie que «les gens qui ont beaucoup fréquenté utilisent ». J'aime le bien être et je voudrais communiquer cela à une bonne partie de la population de Nkongsamba 2ème de manière à créer un effet psychologique sur l’ensemble de la cité, les jeunes du secteur informel qui sont restés courageusement pendant les années de crise… Bref, j’ai signé un contrat de performance avec moi-même.

Propos recueillis par Sylvain  Timamo

http://www.scores2000.info - B.p : 375 Nkongsamba-Cameroun

Contact Rédaction : +237 33 01 75 32 / +237 78 89 40 92 / +237 99 45 19 20

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens