Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 13:13

Cette publication est déjà disponible aux éditions Ifrikiya à Yaoundé. Voici son contenu. 

Cet ouvrage de 118 pages, reparties en 8 chapitres, est le premier « bébé » littéraire du camerounais Georges Eric Dang Ntseny. L’ouvrage, une fiction, sonde les méandres des chefferies traditionnelles africaines, aujourd’hui en voie de disparition. Le Roman relate l’histoire du jeune Danga, « fils et petit fils du chef… qui vient de soutenir brillamment une thèse en Europe sur La mystique du rite de la circoncision dans la tribu Makéa ».Le jeune homme convoqué en urgence par les tenants du pouvoir traditionnel de son village, doit répondre de deux chefs d’accusation graves, à savoir la trahison et la divulgation des secrets rituels.

Livre Ombre Ancestrale

L’auteur de l’ouvrage pose alors une série d’interrogations sur la peine capitale, prise comme sanction à l’endroit du jeune diplômé. En effet, peut-on parler de trahison alors que le travail du jeune personnage a été mené dans un cadre purement académique et dans l’intention de présenter sa tribu ? Devrait-on le traiter de traître, lui qui n’est pas initié aux coutumes et rites de sa tribu ? S’interroge l’auteur. Des questions qui trouvent leurs réponses après la lecture de cet ouvrage, dont l’une des particularités apparaît sur les illustrations qui accompagnent chaque chapitre. Le lecteur est aussi édifié sur les rites, l’initiation extrême, l’initiation proprement dite, l’épreuve initiatique des femmes, la condition sexuelle et les questions relatives au mariage dans la partie orientale du Cameroun. L’auteur aborde aussi les questions de pouvoir. Un pouvoir que le personnage principal du roman a « arraché » pour en être le « détenteur exclusif ». Le « grand Leader ».Avec la bénédiction des ancêtres.

Il faut dire que par la précision du détail, la connaissance du milieu traditionnel, la réflexion menée sur l’essence du pouvoir, et le suspense permanent « habillement »  servi par le « prodigieux  sens narratif de l’auteur », le Roman « L’ombre ancestrale » se présente comme un « chef d’œuvre ».Un ouvrage où finalement « le héros se retrouve influencé par ses ancêtres et ne peut que vivre par rapport à ses ancêtres » affirme son auteur, Georges Eric Dang Ntseny,par ailleurs fonctionnaire de l’administration des Douanes camerounaises. Né le 10 mai 1978, il est originaire d’Abonbang dans la Région de l’Est Cameroun. Ce jeune auteur, à travers cette première création littéraire, vient ainsi de faire une entrée remarquable dans le cercle des écrivains camerounais.

Ericien Pascal Nguiamba. yaoundeinfos.com

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 13:05

Conférence iD4D - mardi 13 juin

C'est dans la salle des fetes de la Commune de Mélong que s'est tenu le dernier compte administratif. Un exercice présidé par M. ELAT Blériot, en présence du Préfet Thomas Honas et d'une délégation d'experts en développement venue présenter le projet de création d'un complexe agro-industriel pouvant employer plus de 100 personnes.

Ce qui semble difficile lorsqu'on se retrouve entre conseilers municipaux et hommes politiques de Melong est qu'il faut tenir les protagonoistes par le poignet dans l’optique de mener une reflexion bénéfique. Le Maire ELAT Blériot et ses adjoints ont pendant quelques année été selon eux victime du fait que certains conseillers voulaient tout bloquer pour inscrire à leur actif un bilan négatif.

Fort de quelques résistances qui ont nourrit les stratégies de l'équipe en place, il a été réalisé des oeuvers pouvant permettre à l'histoire de donner un sens au pasage de ses élus. On peut citer la construction de l'hôtel de ville qui en plus des équipements à venir pourrait couter plus de 250 millions. La construction des hangars de marché, la réhabilitation de certains axes routiers et la promotion de l'emploi jeunes à travers les stages de vacances et autres emplois temporaires.

Le dernier compte administartif de la Commune de Mélong inscrit dans les annales  251 115 207 FCFA en recttes, 248 151 250 FCFA en dépenses et un excédent des recettes sur les dépenses de 2 963 957 FCFA.

C'est fier de ce bilan et dans l'espoir de revenir avec son équipe que le chef de l'éxécutif a laissé entendre qu'il serait plus utile de crér de nouvelles sources de recettes pour la commune en mettant sur pied un complexe agro industriel. L'expert Joseph MOUKWELE qui a pris la parole a dit que ce complexe qui pourrait être le pionnier en terme de véritable industrie à Melong et va changer complètement la région. La culture de base va être l'aloe verra. Après la lecture des rapports des commissions, les débats meublés par les interventions de EBOKERE, EWUSU, les conseilers municipaux ont adopté 7 délibérations importantes.

 Le Prefet THomas HONAS en prenant la parole a félicité l'exécutif pour le batiment futuriste,  l'Hôtel de ville et a encouragé le conseil dans la recherche de solutions économiques pour booster l'emploi dans l'arrondisment de Mélong.

Conférence-débat animée par Emmanuelle BASTIDE, journaliste pour RFI

  avec

Annick HUYGHE MAURO
Consultante associée au Gret
André GAURON
Consultant en formation professionnelle
Sandra BARLET
Responsable de la thématique services aux entreprises, formation & insertion professionnelles au Gret
Régine GILLET TCHOS
Juriste-conseil en politiques de l'emploi, formation, entrepreneuriat et RSE au sein de l’association Agir pour l’emploi des jeunes APEJ
Christian FUSSELIER
Chef de projet senior au sein de la division éducation et formation professionnelle de l’AFD
Programme :

17H00-17H30
L’insertion des jeunes au Nord et au Sud : définition, enjeux et problématiques
17H30-18H00
Illustration des initiatives portées par l’action publique et la société civile en Afrique
18H00-19H00
Comment inscrire ces dispositifs dans la durée et changer d’échelle ?
Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 11:53

Cette jeune commune vient d’adopter le montant de 123 415 382 FCFA de recettes pour son dernier compte administratif, c’était le 24 avril 2013 devant un ensemble de 21 conseillers municipaux. L'ainé EKWELLE EWANE Marcel était le président de séance. C’est dans la salle des actes de la Commue de NKongsamba troisième, du moins, le bâtiment provisoire réaménagé par les soins de Mme ESSAME Elise-Henriette que s’est tenu ce conseil municipal en présence du Préfet Thomas HONA et du Sous-préfet MOUHAMADOU BACHIROU.

Essame Elise-henrietteNe cédant pas à la pression de certains conseillers municipaux, Mme le Maire a présenté son bilan sur les six dernières années : la construction de nombreux forages, l’électrification de certains quartiers, le réhabilitation de quelques axes routiers, le financement des activités sportives, le recrutement des jeunes, la construction de l’inspection d’arrondissement de l’éducation de base, l’obtention d’un financement de plus de 216 millions pour la construction de l’’Hôtel de ville, la signature d'un accord de partenariat avec une commune au Maroc, le positionnement de cette commune lors des rencontres africaines sur le développement des cités, l’obtention d’un financement pour la construction de logements sociaux. Mme Essame Elise-Henriette qui a voulu montrer le chemin à suivre malgré les barrières rétrogrades de certains conseillers s’en tire avec le quitus de la majorité de la classe politique de Nkongsamba 3ème. On sait qu’au début de son mandat, elle avait donné des responsabilités à chaque conseiller municipal et aujourd’hui, on devrait se poser la question de savoir ce que chacun d’eux a fait. On cite dans la rue particulièrement ses deux adjoints, Djomatchoua Lobé Antoine et Singtat Bilong André Salomon qui sous cape critiquent cette dame qui sous d’autres domaines leur aurait tout donné. Dans tous les cas de figure, Mme ESSAME Malgré ses occupations sera toujours présente dans l’activité de cette commune et donnera le moment venu des directives pour que ce qu’elle a commencé ne tombe pas en des mains non expertes. Elle a montré comment cette commune peut créer son marché, avoir sa gare coutière, avoir sa plantation communautaire et bien d’autres.

Son compte administratif pour l'année 2012 présente en recettes la somme de 123 415 382 FCFA, en dépenses la somme de 62 517 221 FCFA et un excédent de recettes sur les dépenses de 60 898 161 FCFA. D'après des informations que nous tentons de recouper, 50 millions prévus pour les activités génératrices de revenus qui diviseraient certains élus seraient sécurisé en attendant une bonne orientation. Indépendamment des fonds de la commune, le Dr ESSAME Elise-Henriette a utilisé son tissu relationnel pour financer d'autres actions sociales et politiques à Nkongsamba, en effet chaque fois qu'il a fallu célébrer la fête de la femme ou la fête du travail, les comités de développement de cet arrondissement se sont positivement distingués. Avec l'équipe constituée par des politiciens et des membres influents de la société civile à Nkongsamba regroupés dans le slogan "ensemble changeons Nkongsamba, toguether we can" elle a participé à la réhabilitation et l'électrification de l'axe routier aviation-cité de la paix en passant par le Collège polyvalent MBAMY FOCHADA André.

Ce qui fâche les populations de Nkongsamba 3ème et particulièrement le Sous-préfet MOUHAMADOU BACHIROU est le fait qu'au lieu de réfléchir pour leur commune, les adjoints au Maire dans leurs intrigues travaillent plutôt pour une autre commune. Le deuxième adjoint Singtat Bilong André Salomon par exemple aurait été vu pendant plusieurs mois en train de célébrer des mariages en Nkongsamba 1er. Quel gâchis!

Martial Tchuente/Cp

http://www.scores2000.info - email: scores2000@hotmail.com

Contact : +237 33491821/ +237 99451920 / +237 78894092

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 10:17

Les obsèques de Moïse Bangtéké, celui qui aura animé diverses tranches d'antenne de la FM 10 SUELLABA à la Station Régionale CRTV LITTORAL auront lieu dès ce jeudi 30 Mai 2013 avec sa mise en bière à la morgue de l'Hôpital Militaire de Douala à Bonanjo à 10h00.Divers hommages lui seront rendus à travers les artères de la ville, puis un culte à la paroisse EEC Bonatéki-Deido et une veillée culturelle, artistique et religieuse dès 20h00 au Stade Mbappé Leppé à Akwa. Le 31 Mai à 09HOO, départ pour BEBONDO/BANDEM son village natal dans l'arrondissement de YABASSI avec une escale à la place des Fêtes du chef-lieu du Département du NKAM, 20H00, veillée culturelle, artistique et religieuse jusqu'à l'aube et le 1er Juin à 10H00, culte et inhumation.
Vos témoignages de sympathie et d'encouragement sont reçus à l'adresse mail suivante : moisebangtekeforever@yahoo.fr tandis que vos contributions financières seront déposées dans le compte Express Union Bonanjo Trésor, gratuitement pour ceux qui se rendront dans ce point de vente ou avec frais si l'opération se fait dans une autre agence d'Express Union. Le nom du compte est : 2050065241025 aux noms de HEFOU Samuel et de ENDALE KONDO.
Nous remercions à l'avance tous ceux qui auront moralement, physiquement ou matériellement contribué à la réussite de ce dernier hommage que nous rendrons à ce jeune confrère qui a brutalement quitté le monde des vivants le 10 Mai dernier, alors qu'il faisait son sport matinal, après un arrêt cardiaque! Puisse la terre de nos aïeux qui le recevra dans quelques jours lui être légère!!!!

Un message de Georges Ndenga

 

http: //www.scores2000.info - email: scores2000@hotmail.com

Contact Rédaction : +237 99451920/ +237 78894092/ +237 33017532

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 09:59

 Accompagné d’une forte délégation du groupe « ensemble changeons Nkongsamba », le PDG du Groupe Féré était le 4 mai dernier à la prison principale de Nkongsamba. Une visite qui vient une fois de plus montrer que des hommes peuvent se mettrent ensemble pour lutter contre la pauvreté et l’injustice sociale à Nkongsamba.

fere-en-prison-et-ndedi.JPGC’est au début de l’après-midi que ces hommes et femmes ont été accuiellis à l’entrée de la prison par le régisseur Arnold NGOMBA. Introduits dans la grande cours intérieure, les illustrent hotent ont échangé avec plus de 500 pensionnaires de ce pénitencier. Dans la délégation, on a noté la présence fortement remarquée de prince NDEDI EYANGO, du dentiste FOUENANG Christophe, du député supléant MBELLA MBOLLE Félix, de l’inspecteur EKOMBO Raymond, du président des jeunes Tchoumen Fabrice, de Djofang Chantal alias Foning junior, de NONO POKAM, de YON TESEMPA Basile, du Promoteur de l’auto-école Moussa, de M. Moustapha MOHAMED BEN.

Après spectacle et discours, le bienfaiteur Fengyep Réné a invité une fois de plus les prevenus et même les innocents a faire des efforts pour ne plus se retrouver en prison. Il est suivi dan son propros par l’artiste NDEDI EYANGO qui après avoir interprété le célèbre morceau qui lui a permis de recevoir le dernier canal d'or, fere-en-prison.JPGa dit qu’il était pour une prise de conscience des déténus. Le régisseur Arnold Ngomba va contribuer dans le même sens, mais invite d’autres personnalités du Moungo à faire le même geste pour l’animation de la prison en vue d’une réinsertion sociale des détenus.  La prestation de Junior EYANGIO a dit long sur la vision que ces derniers voudraient donner aux jeunes.

Plus de la moitié des pensionaires de la prison de Nkongsamba a moins de 33 ans.

Après les primes decernés pour les meilleurs du tournois de football FERE qui en est a sa quatrième édition, on a assisté à d’autres remises de lots comme des vêtements remis par l’homme d’affaires Moustapha MOHAMED BEN, trois cartons de savons remis par le représentant de l’honorable Essame Joseph Ernest Pierre.

Beaucoup parmis les invités sont repartis avec des objets d’art achetés aux pensionnaires lors du concours d'art. Le service traiteur de l'Hôtel FERE a fait à manger pour les 500 détenus et c'est à coeur joie que chacun des membres de la délégation "ensemble changeons Nkongsamba, toguether we can" à fait le geste de servir les plats avec beaucoup d'émotion.

http: //www.scores2000.info - email: scores2000@hotmail.com

Contact Rédaction : +237 99451920/ +237 78894092/ +237 33017532

 

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 12:10

Le Maire EKWELLE René a fait voter il y a quelques jours son dernier compte administratif ainsi que neuf délibérations importantes sur l’avenir de cette futur banlieu. C’était le 10 mai 2013 en présence des autorités administratives et des chefs des villages de cet arrondissement.

Commune-d-ebone.JPGLes travaux se sont déroulés dans l’Hôtel de ville flambant neuf qui aurait couté près de 140 millions. Ce compte est de près de 160 millions de francs en recettes et de plus de 141 millions en dépenses. Le chef de l’exécutif communal a présenté son bilan qui comprend entre autre la formation des élus locaux au concept de la décentralisation, l’électrification de 5 villages, la construction de 15 forages dans 11 villages, la construction d’un pont, des hangars de marché, d’une case communale de 5 salles de classe, la distribution des table-bancs. M. EDIMO Jacques lors de ses ionterventions a demandé au service financier de raccorder leurs documents à la présentation du budget programme. La commission des affaires sociales à demandé le renforcement des actions en faveur des jeunes et insisté sur la visibilité de la commune sur Internet, la prise en compte des avantages aux employés communaux. La commission des finances pour l’augmentation des recettes a demandé au maire l’aplication Ekwelle-Rene.JPGstricte des textes, la taxe sur l’utilisation des armes à feu par exemple pourrait participer à l’augmentation des recettes.

Le président de cette séance M. EPOMA PENDA Richard a facilité les travaux et auprès du Maire va booster l’aplication de toutes les observations formulées par les conseillers municipaux qui ont sollicité une séance extraordinaire du conseil pour pencher sur d’autres sujets. Le FEICOM et le PNDP sont les principaux partenaires financiers de la commune et sont remerciés par les elus.

Les conseillers municipaux ont par une délibération rendu hommage a un fils de la localité, l’ancien Ministre de l’Education, M. Robert MBELLA MBAPPE. La salle des actes a été baptisée de son nom. Né le 21 octobre 1937 à Ebone. Mme Evelyne POUDY NGOLLE présente lors des travaux a souhaité que la place que constitue le terrain de l’hôtel de ville serve à rendre hommage aux enfants de la localité qui se distingueront par des actions en faveur du developpement durable de cet arrondissement. M. Jean-Jules EBONGUE NGOH, sénateur nouvellement élu a participé aux travaux.

http: //www.scores2000.info - email: scores2000@hotmail.com

Contact Rédaction : +237 99451920/ +237 78894092/ +237 33017532

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 12:04

C’est accompagnée d’une forte délégation que l’Honorable EPOUBE Lydienne a effectué sa tournée dans le vaste Moungo il y a quelques semaines. Elle s’était entourée de ses consoeurs de l’Océan et du Haut Nkam, sans oublier l’organisation des femmes Bayam Sellam du Moungo.

Lydienne EpoubeDans sa cargaison de lots à distribuer, les observateurs on noté 150 tables-bancs, 40 brouettes, 200 ordinateurs, des pulvérisateurs à moteur, 3000 plants de bananier platain, des chaussures, des semences et des enveloppes contenat de l’argent en espèce pour le transport des autres matériels.

Tout a commencé par Manjo où devant un parterre d’invité précédé par le Sous-préfet, elle a présenté le but de sa visite, des informations sur la dernière session de l’assemblée nationale, un compte rendu non exhaustif de ses visites de travail en Europe et en Afrique et de l’implication des elites pour une sénatoriale dans la paix et la consolidation de l’unité nationale.

Elle a été remerciée par M. NDENGA EBOUANI Pius, inspecteur d’arrondissement de l’enseignement de base pour les salles de classe et les nombreux tables-bancs  offerts aux écoles et son implication dans l’augmentation du nombre d’ écoles maternelles dans cette zone. Par la suite cela a été le discours de M. GUENO, délégué d’arrondissement de l’arrgriculture de Manjo qui a dit que sans les actions de l’honorable EPOUBE Lydienne, certaines familles mourraient de faim dans l’arrondissement. Elle a été toujours dispoblible en remettant plus de 5000 boutures de manioc, du macabo, de patate et a donné sans relache du matériel de travail aux femmes paysanes  et commerçantes de Loum, Baré-Bakem, Nkongsamba et Melong.

L’artiste David KOME présent dans la foule a dû se lever pour exécuter son titre dansant pour remercier avec les populations, les sous-sections RDPC, les associations de famille le député EPOUBE Lydienne pour sa simplicité et son attention à leurs doléances.

A la fin de cete phase, un cortège de plusieurs voitures s’est ébralé vers la ferme école de Ndoungue. A l’arrivée, c’est plus de 30 étudiants en agriculture qui attendaient. Mme le député a été accueili par le mot de bienvenue de M. MOTANEWO, président régional de l’Eglise Evangélique du Cameroun. Après la viste de l’école et les planting des premiers spécimen, le député suivi par deux autres collègues, Mme BOTOUNI Paulette, présidente des femmes députés du réseau des femmes parlementaires d’Afrique et Mme Zessilé Alice du Haut-Nkam ont remis des sémences améliorées aux étudiants. On a pu constater que les semences de tomates, de pigments de poivre et autres varéiéts selon le Directeur du Centre, M. KAMGUIA Joseph sont un appui apprécié.

Le cortège s’est par la suite dirigé vers le CES Bilingue de Ndoungué où Mme Epoubè née Eyoum Lydienne a remis 30 table-bancs , puis fait visité un pont qu’elle a construit pour relier deux villages séparés depuis plus de 30 ans. L’Honorable EPOUBE Lydienne qui dans ses voyages a ramener 200 ordinateurs de l’Europe a annoncé qu’elle procèdera dans quelques semaines à la distribution des médicaments aux populations de sa circonscription politique.

En retour de toutes ces actions, les populations ont apporté leur benédiction à cette femme peu ordinaire pour qu’elle soit réelu lors de la prochaine élection législative et ont accompagné la sincérité de leur geste en donnat à l’élu du peuple quleques calebasses  de pistache, des sacs de manioc, des poules, du haricot. Tout s’est achevé par un repas copieux à la résidence de la famille EPOUBE à Ebonè, dans le chef-lieu du Nlonako.

http: //www.scores2000.info - email: scores2000@hotmail.com

Contact Rédaction : +237 99451920/ +237 78894092/ +237 33017532

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 10:22
C'est dans la salle des fêtes de la Commune de Mélong que s'est tenu le dernier compte administratif. Un exercice présidé par M. ELAT Blériot, en présence du Préfet Thomas Honas et d'une délégation d'experts en développement venue présenter le projet de création d'un complexe agro-industriel pouvant employer plus de 100 personnes.
Ce qui semble difficile lorsqu'on se retrouve entre conseillers municipaux et hommes politiques de Melong est qu'il faut tenir les protagonistes par le poignet dans l’optique de mener une réflexion bénéfique. Le Maire ELAT Blériot et ses adjoints ont pendant quelques année été selon eux victime du fait que certains conseillers voulaient tout bloquer pour inscrire à leur actif un bilan négatif.
Fort de quelques résistances qui ont nourrit les stratégies de l'équipe en place, il a été réalisé des ouvrages pouvant permettre à l'histoire de donner un sens au passage de ses élus. On peut citer la construction de l'hôtel de ville qui en plus des équipements à venir pourrait couter plus de 250 millions. La construction des hangars de marché, la réhabilitation de certains axes routiers et la promotion de l'emploi jeunes à travers les stages de vacances et autres emplois temporaires.
Le dernier compte administratif de la Commune de Mélong inscrit dans les annales  251 115 207 FCFA en recettes, 248 151 250 FCFA en dépenses et un excédent des recettes sur les dépenses de 2 963 957 FCFA.
C'est fier de ce bilan et dans l'espoir de revenir avec son équipe que le chef de l'exécutif a laissé entendre qu'il serait plus utile de créer de nouvelles sources de recettes pour la commune en mettant sur pied un complexe agro industriel. L'expert Joseph MOUKWELE qui a pris la parole a dit que ce complexe qui pourrait être le pionnier en termes de véritable industrie à Melong et va changer complètement la région. La culture de base va être l'aloès verra. Après la lecture des rapports des commissions, les débats meublés par les interventions de EBOKERE, EWUSU, les conseillers municipaux ont adopté 7 délibérations importantes.
 Le Préfet Thomas HONAS en prenant la parole a félicité l'exécutif pour le bâtiment futuriste,  l'Hôtel de ville et a encouragé le conseil dans la recherche de solutions économiques pour booster l'emploi dans l'arrondissement de Mélong.

http: //www.scores2000.info - email: scores2000@hotmail.com

Contact Rédaction : +237 99451920/ +237 78894092/ +237 33017532

 

HOTEL BAN BI’NGOE

29 chambres cofortables

01 Snack- Bar – Restaurant

01 Salle de conference

01 discothèque

02 parking

HOTEL BAN BI NGOE est Situé à Melong, à 100 mètres du carrefour la fôret

Contact : 22 12 21 59 ou 95 93 26 99 – email :hotelbanbigo@yahoo.fr

 

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 10:20

Carlos Nesting Takam a envoyé au tapis le célèbre boxeur américain Michael Grant pour s’emparer de la ceinture mondiale du Wbf des poids lourds.

Vendredi 24 mai 2013. Michael Grant aura certainement du mal à oublier cette date. Ce jour, sur le ring de Noisy-le-Grand à Paris en France, au cours de la finale du Word boxing federation (Wbf), le Camerounais Armand Carlos Nesting Takam a battu le célèbre boxeur américain Michael Antony Grant. Il devient par ricochet le nouveau roi du monde du Wbf des poids lourds. En fait, selon le site ffboxe.com, Takam s’est imposé par arrêt de l’arbitre à la 8éme reprise. «Carlos Takam a passé un nombre inouï de crochets des deux mains à la face d’un Américain qui n’est plus que l’ombre du champion qu’il fut. Une énième accélération de Takam au 8éme round, conclue par un crochet gauche laisse Grant s’affaler sur les cordes, l’arbitre arrête alors le combat». Au vu de son palmarès, son titre de champion du monde du Wbf des poids lourds n’est pas tant une surprise.

Né le 6 décembre 1980 à Douala, ce n’est qu’en 2005 que Carlos débute sa carrière professionnelle, mais elle est déjà luxuriante. Avec vingt neuf combats livrés jusqu’ici, il a un match perdu et vingt huit gagnés, dont vingt deux par KO. Il est champion d’Afrique en catégorie super-lourds en 2003, champion d’Afrique poids lourds Wbo en 2011 et en 2012. La carrière de Carlos Takam n’a pas toujours été rose. Que non! Quand il fait ses premiers pas dans le championnat camerounais en 2002. C’est en cette année qu’il intègre l’équipe nationale. En 2004 aux jeux d’Athènes, son rêve s’effondre dès le premier tour. Le Camerounais fait une fugue. Il ne rentretra pas au pays. Son frère, Alain Takam explique que, «confronté aux tristes réalités du métier au Cameroun où il n’y a pas de soutien, Carlos va décider d’aller en France se former et devenir professionnel.» Des années après, l’entraîneur national de boxe camerounais Justin Tchwem confiera en 2007, au journal Mutations que «pour un poids lourd, Takam est très mobile. Il a une belle vitesse gestuelle et de réaction (contre-attaque). Je remarque que, depuis qu’il est passé chez les professionnels, sa puissance de frappe s’est améliorée.» Il n’avait pas tord. Les fruits sont visibles. Il fait une fois de plus la fierté du vert-rouge-jaune. Plus pour longtemps d’après certaines indiscrétions. Pourquoi ? En fait, explique Alain Takam, «avant le duel, quand on jouait les hymnes, c’est la Marseillaise qu’on a fait jouer à son passage. De plus, avant le combat, on parlait du camerounais, mais pendant et après le combat, il était devenu le français.»

Voilà donc un talent qui, comme plusieurs (Françoise Mbango, Mathias Mbandjock par exemple) risque bien de prendre la nationalité française pour mieux faire carrière. Les responsables du sport camerounais qui n’ont d’yeux que pour le football, ne se sont toujours pas manifestés après la victoire de Carlos Takam. Pourront-ils se rattraper lors du retour du champion au bercail ? «Il vient au mois de juillet présenter sa ceinture aux Camerounais», dixit Alain Takam.

Valgadine TONGA (Le Messager)

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 12:25

Madame TCHEEKO Marie-Louise chargée d’étude à la Division des Etudes de la Planification et de la Coopération (DEPC) à dirigé le 03 mai 2013 les travaux de la deuxième phase du Plan de Développement Urbain  (PDU) de la ville de Nkongsamba.  Me TCHEEKO Marie Louise CE/DEPC/MINHDU Le PDU de la ville de Nkongsamba qui en est à sa deuxième phase atteindra  peut être le bout du tunnel en juin 2013 lorsque sera signé le document final.

Fomen-Guy.JPGD’après le sous-préfet de Nkongsamba 1er OBATE NKONG représentant le préfet  empêché, cette réunion d’évaluation
vient réchauffer les commissions mises sur pied afin d’élaborer un plan d’action qui permettra d’établir un contrat de ville pour Nkongsamba.
La mission du Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain (MINHDU) vient donc pour  une évaluation du travail fait. Un consultant avait été commis pour élaborer ce plan d’urbanisme. Le diagnostic a même déjà été fait et validé lors d’un entretien à Nkongsamba par les forces vives comme annoncé par Madame la chargée d’études  à la DEPC au MINHDU. Le consultant est entrain de réaliser des variantes d’aménagement qui seront affichées dans les différentes mairies de la vieille ville pour recueillir les avis des uns et des autres ; c’est par la suite que les communautés devront choisir les variantes qui les arrange pour l’aménagement de leur ville. Dès lors que ce cap sera franchi, un plan directeur d’urbanisme de la ville de Nkongsamba sera élaboré et le consultant devra produire le rapport justificatif et le règlement. Selon M. FOMEN Guy, délégué départemental du MINHDU, il faut préciser que ce sera  un document d’orientation générale qui servira de base pour le plan d’occupation des sols de la ville de Nkongsamba.

Le MINHDU a donc programmé pour 2013 le plan d’occupation des sols (POS) dans les communes d’arrondissement de la ville de Nkongsamba. Le POS rentre dans plus détail que le plan directeur car celui-ci donne le détail à la parcelle près et on peut regarder ce qui se passe dans chaque parcelle, dans chaque commune d’arrondissement et partant, dans la ville de Nkongsamba.
Le Maire de la commune de Nkongsamba 2è, Monsieur WANDJI Thomas prenant la parole a insisté auprès de la chargée d’études, TCHEEKO Marie Louise, pour que soient prises en compte dans le POS tous les éléments : espaces publics, aires de jeux, écoles et autres.
En attendant la fin du mois de juin, le consultant est à pied d’œuvre et les commissions aussi.                 

 JOACHIM NGOMSË F

http://www.scores2000.info - email:scores2000@hotmail.com

Contact Rédaction : +237 33017532/ +237 99451920/ +237 78894092

Repost 0
Published by Sylvain Timamo
commenter cet article

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens