Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 Budget de la Commune de Njombe-Penja

Le Maire Ngollé Jacques Antoine propose 229 millions pour respecter les potentialités réelles de son environnement

Le budget de la commune de Njombé-Penja pour l’année 2010 est équilibré en recettes et en dépenses  à la somme de 229 millions 137 mille 931 francs. Comparativement au budget de l’année 2009, équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 240 millions, l’enveloppe budgétaire de la municipalité de la capitale agroindustrielle du Moungo accuse une baisse sensible de plus de dix millions, équivalent en valeur relative à un taux de 8,8% du budget global.

Ngolle jacques antoineDe l’avis du Maire Ngollé Jacques Antoine, cette baisse traduit le réalisme de son équipe, soucieuse de respecter les potentialités réelles de sa commune. Dans les faits, la municipalité de Njombé-Penja éprouve d’énormes difficultés à procéder efficacement au recouvrement de la totalité des taxes communales. Le sujet divise d’ailleurs les membres de l’exécutif et certains conseillers qui pointent un doigt accusateur sur le personnel communal qui ne donnerait  pas suffisamment les preuves d son loyalisme dans l’exécution des taches qui leur sont dévolues. Outré par cette situation, l’organe délibérant a voté avec très peu d’empressement la délibération relative au recrutement définitif de certains de ces personnels peu disciplinés selon les conseillers. 

M. Mvondo Justin, Préfet du Moungo, n’est pas resté impassible devant cette situation et a dénoncé le manque de collaboration et le déficit de communication entre toutes les parties. Rappelant que la commune est par définition un moteur de développement, il a invité chaque organe à respecter ses missions et ses prérogatives pour une meilleure gestion de la municipalité. 

En 2010, le plan de campagne du maire Ngollé Jacques Antoine prévoit entre autres réalisations, la construction d’une gare routière à Penja pour un montant global de 90 MILLIONS et l’achat d’un pick-up pour les nécessités de service. De manière générale, l’enveloppe budgétaire allouée aux investissements s’élève  à 96 millions contre 137 millions pour le fonctionnement.

Budget de la Commune de Loum
La session budgétaire de la commune de Loum pour l’année 2010, tenue le 11 novembre 2009 a relevé au grand jour la difficile cohabitation entre les conseillers RDPC, SDF et ceux de l’UNDP qui composent l’organe délibérant de cette municipalité.

ngantcha louis henriLongtemps tenue par le Social Democratic Front (SDF), la commune de Loum est tombée dans l’escarcelle du RDPC lors des municipales de 2007. Le RDPC majoritaire, dispose au sein du conseil de dix sept (17) conseillers, suivi du SDF (15), et de l’UNDP qui en compte trois (3). A l’opposé de Nkongsamba II dont le conseil est également multipartite, mais qui étonne par la cordiale entente qui règne entre les conseillers, Loum défraye la chronique par la sympathie et la permanente hostilité entre le Rdpc et le Sdf.

 

Au cours des travaux de la dernière session, la tête de liste du SDF M. Guy Mesmin Kuaté Wambo, au mépris des prescriptions ministérielles exigeant que les budgets soient adoptés avant la fin de l’année 2009, ne s’est pas embarrassé de manières pour solliciter la non adoption du budget et le report des travaux à une date ultérieure. Motif, non respect par le Maire, des délais de transmission des documents aux conseillers municipaux.


Les conseillers Rdpc tenus par la discipline du parti, n’ont pas trahi le maire Louis Henri Ngantcha au cours de cette assise. Le budget, équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 294 millions a été adopté par 25 conseillers sur les 28 présents. En hausse de près de 84 millions 500 mille francs, le budget de la commune de Loum pour l’année 2010 consacre 122 millions aux dépenses de fonctionnement. Le Maire Louis Henri Ngantcha a annoncé qu’un accent particulier sera mis dans le remboursement de dettes CNPS, AES-SONEL, CAMWATER, FEICOM, etc… L’aménagement des routes, l’acquisition d’un terrain pour aménager la décharge municipale, sont autant d’actions programmés par l’exécutif de Loum. Ce qui va en droite ligne des exigences des conseillers qui souhaitent voir la campagne d’hygiène et de salubrité être relancé à Loum afin que la ville mérite son sobriquet de «Loum Paris». La commission des affaires sociales quant à elle plaide en faveur de l’accroissement des appuis accordés aux écoles et centres de santé.


Pour résister à la bourrasque du Social Democratic Front (SDF) qui annonce déjà le début de la campagne pour 2012 et relever le pari de laisser des marques, Louis Henri Ngantcha doit tout mettre en œuvre pour éviter des fissures et autres défections dans son groupe. Ce n’est pas, bien évidement le plus aisé, quand les ambitions personnelles se révèlent plus coriaces que la nébuleuse notion d’intérêt général.

Source : Vision du Moungo

Contact Rédaction : +237 99451920 / +237 33145954 /+237 76659023

www.scores2000.info

B.p.: 375 Nkongsamba-Cameroun - e-mail : scores2000@hotmail.com


Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens