Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
«Ce sera une victoire éclatante pour le Président de mener une campagne depuis une zone aussi importante que le Littoral, où tous les jeunes se sont regroupés pour des raisons économiques»

ngam-paul.jpegLe bureau de la Presby a tenu une conférence de presse à l'hôtel Marina à Yaoundé le samedi 18 juillet 2009. Elle visait à faire la lumière sur certains sujets d'actualité. Paul Ngam a bien voulu répondre aux questions des médias présents.

Scores 2000 : Qu'est-ce qui a motivé votre motion de soutien ainsi que votre appel à la candidature de Paul Biya ?
M. Paul Ngam : Nous avons voulu faire face à la contradiction des messages qui circulent de partout à l'encontre du Président Paul Biya. Pour nous, c'est un homme qui a maintenu la paix et qui plus est en train de mener une lutte contre la corruption et l'assainissement des finances publics. Quoi de plus normal que la jeunesse camerounaise lui apporte son soutien. Il est clair qu'il est le candidat naturel de la Presby aux prochaines élections présidentielles et nous sommes prêts à payer sa caution.

Cependant, un fort soupçon de malversation et d'enrichissement illicite pèse sur lui, si on s'en tient au rapport du Comité Catholique de lutte contre la faim et pour le développement ?
Je dois dire que ce rapport n'est pas honnête parce qu'il a été rédigé sous pression et certains groupes capitalistes veulent exploiter les ressources de ce pays. Parler aujourd'hui de la richesse du Chef de l'Etat et de l'application de l'article 66 de la constitution sur la déclaration des biens ne nous semble pas être urgent. Il faut accompagner le Président Biya dans sa politique de maintien de la paix, de la mise en route de la décentralisation et du rapatriement des capitaux spoliés par quelques gestionnaires véreux.

Votre déclaration intervient à un moment où la Presby souffre d'un manque de crédibilité sur le plan national et international. Pensez-vous pouvoir atteindre la majorité des auditeurs ?
Le problème de la crédibilité de la Presby est clos depuis le 27 juin 2009, date à laquelle nous avons organisé des élections transparentes à la permanence du parti de Nkoldongo et où étaient invitées toutes les "factions". Comme le secrétaire général et le trésorier national l'on dit, nous avons désormais des statuts propres à nos objectifs qui sont déposés à la préfecture de Mfou. Pour votre gouverne, je voudrais dire que la Presby après une longue période latente et somnambulique est passée par un Comité de pilotage et un directoire. Le feu Komoya Alexis a piloté le mouvement entre 2006 et 2007. A la suite du décès de cet homme par accident de la circulation et donc nous respectons la mémoire, des veillétés de gouvernance sont nées. Il faut préciser qu'a cette époque, je n'avais pas totalement l'amitié du 1er vice-président Ali Adji et du président du conseil National M. Souleymanou Oumarou Djam. Tous voulaient être des présidents et lors de notre rencontre au sommet à Meyomessala, nous avons créé un bureau de transition pour 14 mois et j'ai été élu par 7 voix sur 7. Un consensus motivé par le souci de mieux faire pour améliorer l'image de la Presby et nous consacrer sur les fondements de base du livre guide du Président Paul Biya intitulé "Pour le Libéralisme communautaire". Ce bureau de transition donc je saisi l'occasion de féliciter a fait un travail important sur l'étendue du territoire national parce que nous sommes allés dans toutes les régions redynamiser les comités de soutien, remettre en place les bureaux de direction. Pour preuve, vous avez constaté que ces presbyens revigorés et galvanisés étaient tous à l'assemblée générale élective et  de modification des statuts du 27 juin dernier. Nous avons toujours été dans la légalité et l'autorité administrative ne s'est pas trompée en nous accordant toutes les autorisations nécessaires.

Pensez-vous pouvoir mobiliser 8 millions de jeunes camerounais autour de l'élection présidentielle de 2011 autour du Président Paul Biya ou du candidat qu'il aurait choisi?
Le président Paul Biya n'a pas dit qu'il ne se présentera pas aux élections et dans tous les cas de figure, il est notre candidat naturel. Ce que je voudrais dire est très important pour la classe politique. Aujourd'hui, le bureau de la Presby comporte quelques stratèges qui sont originaires de la région du Littoral et ce sera une victoire éclatante pour le Président de mener une campagne depuis une zone aussi importante que le Littoral, où tous les jeunes se sont regroupés pour des raisons économiques. Lutter contre la pauvreté reviendrait à donner confiance à la jeunesse et autres. Ces acteurs sociaux qui ravitaillent tous les villes et villages du Cameroun. Il faut remporter avec élégance les élections dans le Littoral et le Centre et montrer à la communauté internationale, à tous les experts financiers que le Président a le soutien des créateurs de richesse. Je ne veux pas dire que ceux qui ont mené la politique de la Presby à partir du village n'étaient pas assez ingénieux car cela relevait des pratiques d'une époque. Aujourd'hui, nous voulons y mettre de la manière et de l'élégance. Qu'on cesse de nous mettre des battons dans les roues à cause de l'incompréhension.

Président Paul Ngam, Votre mot de fin ?
Nous sommes dans la légalité et conduisons un bureau consensuel issue d'une élection démocratique. Nous voulons travailler pour la jeunesse camerounaise toute entière parce que les adhérents de la Presby se recrutent dans tous les partis politiques et dans la société civile. Ce qui semble être important pour nous est de baliser le terrain pour les générations futures parce qu'on ne crée pas un mouvement associatif pour en faire une entreprise personnelle. La Presby depuis bientôt 15 mois a partiellement mis fin à l'achat des consciences, au trafic d'influence et à corruption.
Propos recueillis par Sylvain Timamo
et Francis Bonga
Contact Rédacttion : +237 99 45 19 20 / +237 33 14 59 54

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens